NOUVELLES
31/10/2012 10:40 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

PwC estime que les vols et pertes coûtent 10 M$ par jour aux détaillants

MONTRÉAL - Diverses sources de pertes coûtent aux détaillants canadiens environ 4 milliards $ par année, soit 10,8 millions $ par jour d'ouverture en moyenne, selon les estimations du sondage de 2012 de PwC sur la sécurité dans le commerce de détail.

Ce sondage rendu public mercredi a été réalisé en collaboration avec le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD). Les participants au sondage ont déclaré des taux de pertes diverses de stock allant de 0,4 pour cent à 2,19 pour cent de leur chiffre d'affaires net de 2011, pour un taux global moyen de 1,04 pour cent.

PwC a expliqué par voie de communiqué que le coût total des pertes diverses équivaut presque à ce qu'investissent chaque année tous les détaillants dans leurs services de la technologie de l'information et dépasse ce qu'ils injectent dans leurs services des finances.

Plus de 65 pour cent des détaillants disent utiliser des systèmes de vidéosurveillance en circuit fermé, des miroirs d'observation et des lignes 1 800 de dénonciation pour réduire les disparitions de produits dans les magasins et les entrepôts, soit une forte hausse comparativement à 39 pour cent en 2008.

Les trois catégories d'articles les plus susceptibles d'être volés dans les commerces sont les boissons alcoolisées, les vêtements féminins ainsi que les cosmétiques et les parfums. Ces catégories représentent toutes des volumes et une valeur élevés qui les rendent plus attrayantes pour les voleurs, de l'interne comme de l'externe du magasin.

Les pertes diverses dans le commerce de détail désignent la perte de stock imputable à des facteurs tels que le vol par des employés, des clients ou le crime organisé, des erreurs d'inventaire des erreurs comptables, la fraude ou les désuétudes de certains produits les rendant invendables. Le taux moyen de pertes aux États-Unis est de 1,14 pour cent.

PLUS:pc