DIVERTISSEMENT
31/10/2012 11:35 EDT

Web-série «Les Êtres-Anges»: un drame familial à la sauce fantastique (VIDÉO/PHOTOS)

Courtoisie

Les amateurs de thrillers, de films fantastiques et de science-fiction seront ravis de découvrir Les Êtres-Anges, une nouvelle web-série présentée sur le portail Kebweb.tv et mettant notamment en vedette France Castel, Céline Bonnier, Rémi-Pierre Paquin et Benoît McGinnis. Pouvoirs surnaturels et humour noir se côtoient allègrement dans ces capsules de cinq minutes, qui seront mises en ligne à raison d’une par semaine, le mardi, et ce jusqu’à Noël.

Forts du succès de leur première web-série, Les Motst’asdits, les jeunes créateurs Raphaël Lacaille, Benjamin Déziel, Pierre-Louis Renaud et Johnatan Gallant, tous diplômés de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe, ont lancé ce lundi leur nouveau projet, dont ils sont les scénaristes et principaux interprètes et qui, l’espèrent-ils, leur servira de carte de visite dans le milieu du cinéma et de la télévision. Un an et demi de labeur aura été nécessaire à la mise sur pied de la fiction, réalisée par Daniel Daigle et produite par Opus Films.

«En fait, on ne voulait pas attendre que le téléphone sonne», a précisé Raphaël Lacaille, se faisant le porte-parole du groupe. «Nous, ce qu’on veut, c’est travailler et connaître un peu plus l’industrie.»

Les Êtres-Anges nous fait pénétrer dans l’environnement de quatre frères, Martin, Elliot, Julien et Jean-Charles Evraert. Orphelins depuis 20 ans, les frangins ne s’étaient jamais posé de questions sur la disparition de leurs parents, jusqu’à ce que l’aîné de la famille, après un séjour à l’institut psychiatrique, se retrouve aux prises avec des visions lui laissant croire que leur père et leur mère auraient été assassinés. Dès lors, nos héros sont aspirés dans un tourbillon surréaliste tout en réalisant que leurs parents n’étaient peut-être pas complètement «normaux» et qu’ils étaient dotés d’étranges capacités.

«Expliqué ainsi, ça a l’air d’une simple comédie», a nuancé Raphaël Lacaille. «Mais tout est amené d’un point de vue réaliste. Le réalisateur voulait faire un genre de film d’auteur, mais fantastique. Au fil de la série, on va apprendre que les frères ont des pouvoirs, et on verra l’aspect négatif que ça apporte à leur vie. Disons que ça n’ira pas bien! (rires)»

Pour combler les rôles secondaires, Raphaël et ses amis, qui ont tous joué dans divers films et téléséries québécoises, ont fait appel à des comédiens chevronnés qu’ils imaginaient dans la peau des protagonistes dès les premières ébauches du scénario. Généreux, les acteurs ont tous accepté avec plaisir de se prêter à l’exercice.

«France Castel a même passé une audition pour nous», s’est extasié Raphaël. «Elle a insisté pour que je la dirige et que je lui donne des consignes, en me disant que, si je ne le faisais pas, elle ne participerait pas.» L’animatrice de Pour le plaisir prête ainsi ses traits à Monique Girard, une tante un brin spéciale, tandis que Rémi-Pierre Paquin et Céline Bonnier incarnent les défunts parents des enfants Evraert. Benoît McGinnis, Sophie Desmarais, Olivier Courtois et Ève Lemieux complètent la distribution.

On peut déjà visionner la première tranche des Êtres-Anges au www.kebweb.tv. L’équipe derrière l’œuvre attend de réunir le financement nécessaire pour tourner le dernier segment de la web-série, qui s’étalera sur quinze minutes au lieu de cinq, et qu’on devrait pouvoir enregistrer sous peu. Un long-métrage dérivé de l’univers des Êtres-Anges est aussi en cours d’écriture et sera bientôt déposé aux institutions financières.


Web-série «Les Êtres-Anges»