NOUVELLES
31/10/2012 09:33 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

Le pétrole ouvre en hausse à New York, moins de craintes sur les raffineries

Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mercredi, les craintes liées aux conséquences du passage de l'ouragan Sandy sur les raffineries de la côte est des Etats-Unis s'apaisant.

Vers 13H20 GMT, le baril de référence pour livraison en décembre avançait de 57 cents à 86,25 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Après deux jours où le marché à terme du pétrole new-yorkais a été réduit aux seuls échanges électroniques, en raison du passage de l'ouragan Sandy, les cotations ont repris normalement mercredi matin.

"Les opérateurs estiment que, contrairement à ce qui avait été craint, les raffineries n'ont pas été particulièrement endommagées par l'ouragan Sandy", a souligné Bart Melek, de TD Securities.

En outre, la réouverture progressive des installations "devrait faire redémarrer la demande de brut, faisant ainsi monter les prix", a ajouté l'analyste.

Selon le dernier rapport de l'administration américaine, datant de mardi après-midi, les activités de deux des six installations les plus exposées au passage de l'ouragan étaient encore suspendues et quatre autres fonctionnaient à un rythme réduit.

Les cours du pétrole profitaient aussi de la reprise des activités à la Bourse de New York, suspendue pendant deux jours à cause de l'ouragan, qui se dirige vers une ouverture en hausse, selon Matt Smith, de Schneider Electric.

Les courtiers attendaient par ailleurs avec optimisme la publication d'un indice manufacturier chinois, "qui devrait montrer que ce secteur est de nouveau en expansion", une bonne nouvelle dans ce pays deuxième consommateur mondial de brut, a ajouté M. Melek.

Fait notable: la publication des chiffres du département américain de l'Energie (DoE) sur les réserves de pétrole, habituellement fixée au mercredi, a été reportée.

"En raison des retards liés à la tempête, le rapport hebdomadaire sur les stocks de pétrole ne sera pas diffusé mercredi comme prévu", indique l'Agence d'information sur l'énergie des Etats-Unis (EIA) sur son site internet.

"Nous espérons pouvoir les publier jeudi, en fonction de l'étendue des dégâts et des retards causés par la tempête", ajoute-t-elle.

jum/sl/bdx

PLUS:afp