NOUVELLES
31/10/2012 11:20 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

L'artiste chinois Ai Weiwei a entrepris de rembourser ses partisans

PÉKIN, Chine - L'artiste dissident chinois Ai Weiwei a déclaré mercredi qu'il avait commencé à rembourser l'argent donné par ses partisans, après avoir épuisé tous les recours légaux contre l'amende de 15 millions de yuans (environ 2,4 millions $) que lui réclame le fisc chinois.

Après l'annonce de l'amende, des dizaines de milliers de partisans de l'artiste lui avaient envoyé de l'argent, parfois des billets glissés dans des avions en papier lancés dans son jardin.

Ai Weiwei a indiqué par téléphone qu'il n'y avait «plus de possibilités» et que les recours ont été épuisés.

Sculpteur, photographe et auteur d'installations, Ai Weiwei s'est servi de son art pour dénoncer les injustices de la société chinoise et réclamer l'état de droit, ainsi que davantage de transparence.

L'artiste avait déclaré considérer les dons envoyés par ses partisans comme des prêts qu'il voulait rembourser. Il a utilisé l'argent pour régler une garantie, s'élevant à un peu plus de la moitié de la somme réclamée, nécessaire pour contester l'amende.

Une campagne de dons en faveur d'un dissident est rare en Chine en raison du risque de représailles pour ceux qui manifestent leur soutien aux détracteurs du gouvernement communiste.

PLUS:pc