NOUVELLES
31/10/2012 07:12 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

La fermeture du centre de sauvetage maritime de Québec reportée à l'automne 2013

Ottawa reporte à l'automne 2013 la fermeture du centre de recherche et de sauvetage de la Garde côtière canadienne à Québec.

Le groupe Sauvons MRSC qui milite pour le maintien du centre de Québec croit que ce report est nécessaire en raison de problèmes de recrutement du personnel bilingue pour satisfaire aux conditions d'emploi à Halifax et Trenton.

« Tout particulièrement à Trenton, on a tenu plusieurs concours sans aucun résultat. Même à l'interne, il y avait encore des affiches tentant d'attirer des gens de façon temporaire. Donc, on voit à quel point on est un peu désespéré », explique le porte-parole du groupe, Hubert Desgagnés.

Même si l'information circule chez les employés, Ottawa n'a pas encore confirmé officiellement ce second report de la fermeture. Les appels du centre de Québec devaient être transférés à Trenton dès le mois d'avril 2013. Hubert Desgagnés n'est pas surpris du silence du gouvernement fédéral. « Le premier report de la fermeture du centre de sauvetage a été décidé, mais n'a jamais été annoncé officiellement. Mais on le voit aujourd'hui, le centre de sauvetage de Québec est toujours en fonction comparativement à celui de Terre-Neuve par exemple. »

Hubert Desgagné affirme que ce nouveau report illustre bien les difficultés rencontrées pour déménager les activités du centre de sauvetage tout en assurant un service en français.

Le regroupement Sauvons MRSC craint qu'en fermant le centre de Québec, les personnes en situation de détresse ne reçoivent plus un service en français. Il espère que le gouvernement reviendra sur sa décision de fermer le centre de Québec.

Une dizaine d'employés de la Garde côtière répondent à plus de 1500 appels de détresse par année à partir de Québec.

PLUS: