NOUVELLES

Fifa - Le TAS rejette la requête de Bin Hammam

31/10/2012 12:26 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne a rejeté la requête de Mohamed Bin Hammam, ex-président de la Confédération asiatique de football, qui protestait contre la suspension prononcée à son encontre par la Fifa, a annoncé cette dernière mercredi.

La suspension provisoire de Bin Hammam a récemment été prolongée de 45 jours par Hans-Joachim Eckert, président de la chambre de jugement du comité d'éthique de la Fifa.

Outre cette suspension provisoire, Bin Hammam est toujours sous le coup d'une procédure d'investigation de la Fifa.

Le comité d'éthique de l'instance mondiale du football entend chercher de nouvelles preuves et relancer une affaire qui avait valu à Bin Hammam une suspension à vie, levée par le TAS.

Bin Hammam, anticipant cette prolongation de suspension, s'était de nouveau tourné début octobre vers le TAS, qui a donc rejeté cette dernière requête.

Le Qatari a toujours réfuté les accusations portées contre lui, estimant qu'elles étaient motivées par des questions politiques. "MBH" avait été accusé en mai 2011 d'avoir acheté des voix avant l'élection présidentielle à la Fifa. Il s'était retiré de la course avant d'être radié à vie.

Le TAS avait levé cette radiation, constatant une absence de "preuve directe", précisant bien qu'il n'avait pour autant pas conclu "à l'innocence de M. Bin Hammam".

Le TAS avait aussi précisé que, "pour le cas où de nouvelles preuves concernant la présente affaire seraient découvertes, il serait possible d'ouvrir à nouveau ce dossier afin de compléter l'état de fait et d'établir si M. Bin Hammam a commis ou non une violation du Code d'éthique de la Fifa".

pgr/stt/bvo

PLUS:afp