NOUVELLES
30/10/2012 11:36 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

Will Ferguson remporte le prix Giller pour son ouvrage «419»

TORONTO - L'auteur Will Ferguson, de Calgary, a remporté mardi soir le prix littéraire Giller — et la bourse de 50 000 $ qui l'accompagne — pour son roman «419».

«J'aimerais lever mon verre à la parole écrite», a lancé l'auteur vêtu d'un kilt, en sortant une flasque.

«Alors. Merci. Mesdames et messieurs: à la parole écrite. Et finalement, pour répondre à la question que vous vous posez tous: oui, je porte quelque chose en-dessous (de son kilt)!»

L'ouvrage primé de Will Ferguson, qui s'intéresse à une escroquerie virtuelle, marque un tournant pour l'écrivain comique, qui a écrit une dizaine de livres allant de guides de voyage pour petits budgets à des oeuvres littéraires de fiction.

Le prix Giller honore le meilleur roman ou recueil de nouvelles anglophone canadien. A priori, il ne semblait pas y avoir de véritable favori parmi les cinq auteurs finalistes.

La courte liste comprenait trois écrivaines de Montréal: Kim Thuy, pour ses nouvelles sur son Vietnam natal et son Québec d'adoption, dans «Ru», traduit par Sheila Fischman à partir de la version originale en français ayant remporté un prix du Gouverneur général en 2010; Alix Ohlin pour le roman autour de la solidarité «Inside», peuplé de récits touchant le suicide, les relations qui échouent ou l'itinérance; et Nancy Richler pour la saga post-guerre entre une mère et sa fille «The Imposter Bride».

Pour les auteurs, la somptueuse soirée de mardi représentait l'une des rares occasions de se retrouver sous les feux de la rampe.

Russell Wangersky, finaliste pour son recueil de nouvelles «Whirl Away», trouvait l'expérience «très, très étrange».

«On est loin d'une séance de travail dans la cuisine, où l'on s'assure que le chat a assez d'eau, ce qui ressemble davantage au quotidien d'un écrivain. (Ce ne sont pas) mes vêtements», a lancé Russell Wangersky, qui a grandi à Halifax et réside aujourd'hui à St. John's.

Le jury de cette année incluait le romancier, dramaturge et scénariste Roddy Doyle, le romancier Gary Shteyngart et l'écrivaine et fondatrice de Key Porter Books, Anna Porter. Les membres du jury ont lu initialement 142 oeuvres soumises par 50 éditeurs d'un bout à l'autre du Canada.

Le prix Giller a été fondé en 1994 par l'homme d'affaires Jack Rabinovitch en mémoire de sa défunte épouse, la journaliste littéraire Doris Giller.

L'actrice Kim Cattrall («Sex and the City»), le rockeur Jacob Hoggard et l'auteure Margaret Atwood faisaient partie des personnalités qui assistaient au gala animé par Jian Ghomeshi.

PLUS:pc