BIEN-ÊTRE
30/10/2012 12:14 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

Saison d'hiver difficile en vue pour les hôteliers suisses

Les hôteliers suisses sont confrontés à une nouvelle saison d'hiver difficile, selon des chiffres publiés mardi par l'organisation professionnelle Suisse-Tourisme.

En 2012/2013, le nombre de nuitées dans les hôtels suisses devrait à nouveau reculer de -0,9% en moyenne, après avoir déjà chuté de -3,1% durant la saison d'été et de -3,8% durant l'hiver 2011/2012, a déclaré mardi à Zurich Richard Kämpf, responsable du secteur tourisme au Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) à Berne.

C'est surtout toute la région des Alpes suisses qui est touchée par ce recul. Selon le Seco, depuis l'année 2008, les nuitées dans les hôtels de ces régions ont chuté de -14%.

Sur l'ensemble de l'année 2012, le nombre de nuitées devrait reculer de -0,3%, en raison de la désaffection des clients étrangers (-4,4%).

Ce sont surtout les clients français, allemands, du Benelux, et de la Grande-Bretagne, qui ont boudé la Suisse, devenue trop cher pour eux, en raison de la force du franc suisse par rapport à l'euro et à la livre sterling.

Globalement, la demande de touristes occidentaux a baissé de -10%.

Le Seco estime que l'horizon devrait s'éclaircir à partir de 2013, avec une hausse attendue des nuitées de +0,2%, avant de vraiment redécoller en 2014.

Dans les Alpes suisses, qui ont perdu presque 10% de leurs clientèle en 2011 et 2012, les années "2013 et 2014 devraient constituer une véritable bouffée d'oxygène, avec des progressions des nuitées attendues de +2,1% et +3,0%".

La clientèle étrangère "devrait revenir en force", notamment en Suisse centrale, où de nombreux investissements ont été faits dans le domaine hôtelier.