NOUVELLES
30/10/2012 06:01 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

Paris-Bercy - Tsonga débute sans gloire sa collaboration avec Rasheed

Le Français Jo-Wilfried Tsonga n'a pas commencé de la plus glorieuse des manières sa collaboration avec son nouvel entraîneur Roger Rasheed, mais il a assuré l'essentiel en accédant mardi aux 8e de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy.

Opposé à son compatriote Julien Benneteau, Tsonga, tête de série N.6 et finaliste sortant, s'est imposé au finish en trois sets 6-2, 4-6, 7-6 (7/2).

Mais s'il voudra retenir la victoire avant tout, le Français, qui s'est imposé à Bercy en 2008 - son seul succès en Masters 1000 jusque-là -, risque de se faire tirer les oreilles par son nouveau coach.

Car il y a beaucoup à redire sur ce match, où il s'est retrouvé très souvent en danger sur son service, malgré ses 15 aces. Il a ainsi eu à défendre 11 balles de break.

Heureusement pour lui, il a serré les vis dans le tie-break du troisième set, pour assurer définitivement sa participation au Masters de Londres, la semaine prochaine.

Il affrontera en 8e le vainqueur du match opposant mercredi l'Espagnol Nicolas Almagro à son compatriote Albert Ramos.

Tsonga a en tout cas évité le sort du Croate Marin Cilic, qui a été la première tête de série à être éliminée, au 2e tour par le jeune et prometteur Polonais Jerzy Janowicz en deux sets 7-6 (8/6), 6-2.

Passé par les qualifications, Janowicz (21 ans, 2,03 m) a déjà remporté quatre matches en quatre jours à Paris, et ce sans concéder la moindre balle de break.

Le Polonais, qui oeuvre encore le plus souvent dans des Challengers, avait laissé entrevoir son potentiel à Wimbledon, où il a atteint cette année le troisième tour, avant de céder en cinq sets face à l'Allemand Florian Mayer.

La déception est rude pour Cilic, qui restait sur un quart de finale lors des deux derniers Masters 1000, à Cincinnati et Shanghai, ainsi qu'à l'US Open.

La journée a été marquée par une autre surprise presque du même acabit, avec l'élimination au 1er tour de l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov Jr. par le Néerlandais Igor Sijsling (6-4, 6-2).

L'Espagnol Fernando Verdasco a également rendu les armes. Il a abandonné face à l'Américain Sam Querrey, alors qu'il était mené 6-1, 1-1. Ce dernier affrontera au 2e tour le Serbe Novak Djokovic, N.2 mondial.

cyb/gd

PLUS:afp