INTERNATIONAL
30/10/2012 12:14 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

Sandy: «inquiétude» et «tristesse» d'Obama, qui appelle à rester mobilisé

AP
President Barack Obama speaks in the White House Briefing Room in Washington, Monday, Oct. 29, 2012, after returning to the White House from a campaign stop in Florida to monitor Hurricane Sandy. (AP Photo/Pablo Martinez Monsivais)

Le président Barack Obama a exprimé mardi son "inquiétude" et sa "tristesse" après les décès et les dégâts provoqués par l'ouragan Sandy dans le nord-est des Etats-Unis, et a appelé à la poursuite de la mobilisation des autorités publiques, à l'issue d'une réunion de crise.

M. Obama a participé mardi matin à une nouvelle réunion à la Maison Blanche consacrée aux conséquences de la tempête dévastatrice, avec ministres, chefs d'agence et autres hauts responsables de son administration, a précisé la présidence dans un communiqué.

"Lors de cette réunion, le président a exprimé son inquiétude pour tous ceux qui ont été touchés par la tempête, ainsi qu'aux membres des services d'urgence qui sont montés en première ligne au péril de leur vie (...) Il a aussi exprimé sa tristesse au sujet des vies perdues jusqu'ici à cause de la tempête", selon la même source.

Le bilan provisoire des victimes de l'ouragan qui a touché lundi soir la côte du New Jersey (est) mais dont les effets ont été ressentis sur tous les Etats du Nord-Est, en particulier à New York, s'établissait mardi matin à au moins 27 morts dans le pays.

"Le président a dit à son équipe que leur priorité était de faire en sorte que toutes les ressources soient fournies aux services d'urgence sur le terrain, aussi vite que possible, et leur a ordonné d'identifier et de trouver une solution à d'éventuels goulots d'étranglement ou pénuries", a encore indiqué la Maison Blanche.

De même source, "le président a dit clairement aux membres de son équipe qu'il attendait d'eux qu'ils restent mobilisés, au moment où les conséquences initiales de l'ouragan Sandy se font toujours sentir", et a réitéré son appel aux Américains à "suivre les ordres et les conseils des autorités locales".

Plus tôt mardi, la Maison Blanche avait annoncé que M. Obama avait annulé toutes ses réunions électorales mercredi et resterait à Washington pour coordonner les opérations de l'Etat fédéral après le passage de Sandy.

Le président a de facto suspendu depuis lundi sa participation à la campagne en vue de la présidentielle, quand il défendra dans une semaine jour pour jour son poste face au républicain Mitt Romney.