NOUVELLES
30/10/2012 02:18 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

Les libéraux soulèvent de nouvelles questions au sujet du ministre Penashue

OTTAWA - Le chef intérimaire du Parti libéral du Canada, Bob Rae, soulève de nouvelles questions concernant les contributions à la campagne du ministre des Affaires intergouvernementales, Peter Penashue, lors de la dernière élection fédérale.

M. Rae a demandé mardi au commissaire d'Élections Canada d'enquêter sur cinq contributions versées par des employés du siège social de l'entreprise Pennecon Limited.

Ces dons ont été reçus le 4 mai 2011, deux jours après le scrutin fédéral. Ils provenaient du même code postal de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Le montant de trois de ces dons atteint la limite des dons individuels, soit 1100 $, alors que les deux autres correspondent chacun à la moitié de ce montant, soit 550 $.

M. Rae estime que ces contributions sont inhabituelles puisqu'elles proviennent d'une importante succursale postale dans l'ouest de la ville, et non d'une zone résidentielle.

Le chef libéral veut vérifier que ces contributions provenaient de particuliers et non des coffres de l'entreprise ou d'une autre source, ce qui est interdit par la Loi électorale du Canada.

«Compte tenu de la nature de ces contributions — leur versement simultané, leur montant, l’adresse postale indiquant leur provenance et le fait que ces donateurs ont un seul et même employeur —, j’estime qu’il serait prudent que vous et votre personnel les examinent de manière plus approfondie», a écrit M. Rae dans sa lettre au commissaire d'Élections Canada.

M. Rae avait déjà demandé au commissaire, plus tôt cette semaine, d'enquêter sur ce qu'il a appelé des «dépenses irrégulières» faites pendant la campagne de M. Penashue dans la circonscription de Labrador à l'élection de mai 2011.

M. Penashue a blâmé des erreurs commises par des employés inexpérimentés, et affirme collaborer avec Élections Canada après avoir dépensé des milliers de dollars de plus que la limite légale pendant sa campagne.

Son ancien directeur de campagne s'est excusé auprès d'Élections Canada pour ces erreurs et pour des documents manquants.

PLUS:pc