NOUVELLES
30/10/2012 02:04 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

Le prix du projet de Muskrat Falls est revu à la hausse, à 7,4 milliards $

SAINT-JEAN, T.-N.-L. - Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a augmenté à 7,4 milliards $ les prévisions de coûts du projet hydroélectrique de Muskrat Falls, sur le fleuve Churchill.

Il s'agit d'un bond de plus d'un milliard par rapport aux prévisions avancées lorsque le gouvernement a fait part de son intention, il y a deux ans, de bâtir ce mégaprojet au Labrador. Le coût en avait alors été estimé à 6,2 milliards $.

Selon la province, cette nouvelle prévision tient compte de coûts en capitaux plus élevés pour des améliorations telles que la conception du barrage et de la centrale, ainsi que des pylônes plus solides.

La société d'État Nalcor Energy demande à la province d'approuver son projet conjoint avec la société énergétique privée Emera pour harnacher la capacité hydroélectrique du cours inférieur du fleuve Churchill, au Labrador.

Les coûts avancés par Emera pour la construction d'une ligne de transmission sous-marine vers la Nouvelle-Écosse n'ont pas été mis à jour, et devraient dépasser 1,2 milliard $.

Les nouvelles estimations de coûts ont été fournies par Nalcor Energy, bien qu'une garantie de prêt fédérale pouvant permettre d'économiser des centaines de millions de dollars en coûts d'emprunts n'ait pas été finalisée.

Un nouveau rapport de Manitoba Hydro International mentionne que le projet de Muskrat Falls coûtera 2,4 milliards $ de moins, sur 50 ans, que si Terre-Neuve ne se base seulement sur sa centrale au pétrole de Holyrood et sur d'autres sources d'énergie.

Le gouvernement progressiste-conservateur provincial devrait décider, plus tard cette année, s'il approuve le projet de Muskrat Falls.

La première ministre Kathy Dunderdale a déclaré que Muskrat Falls était le projet ayant fait l'objet de l'examen le plus minutieux de l'histoire de la province. Des opposants soutiennent toutefois que les contribuables pourraient devoir payer plus cher pour leur électricité, et que la province devrait répondre à ses besoins énergétiques avec des projets plus modestes.

Les opposants soutiennent aussi que le gouvernement n'a pas tenu compte des conclusions d'un groupe de vérification environnementale fédéral-provincial, qui a estimé que la province n'avait pas été en mesure de démontrer que le projet était viable ou nécessaire. Le gouvernement et Nalcor Energy soutiennent cependant qu'après avoir examiné d'autres options, ils estiment que Muskrat Falls est le projet le mieux placé pour combler les futurs besoins énergétiques de la province.

Les partis d'opposition auront la chance d'examiner la plus récente estimation des coûts avant qu'un débat d'une semaine ne soit tenu à l'Assemblée législative. Après cela, le gouvernement devra décider s'il va de l'avant ou non.

PLUS:pc