NOUVELLES

Le passage de Sandy fait au moins 39 morts aux États-Unis

30/10/2012 11:00 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

La côte est des États-Unis se relève du passage du cyclone Sandy, qui a fait des dizaines de victimes, provoqué des inondations et d'importants dégâts dans une vingtaine d'États en plus de perturber la campagne présidentielle.

Sandy, qui a été rétrogradé lundi soir au rang de tempête post-tropicale après avoir atteint la force d'un ouragan, a fait entre 39 et 49 morts, dont au moins 18 à New York, selon les différents bilans compilés mardi par les agences de presse et les médias américains.

Plusieurs victimes ont été tuées par des arbres, qui sont tombés sur elles.

Des dizaines de villes sont partiellement ou totalement inondées, dont New York, où Sandy a causé des dégâts d'une ampleur sans précédent.

Plus de 8 millions de foyers ont été privés d'électricité dans une vingtaine d'États. À New York seulement, près de 800 000 abonnés ont été privés de courant. L'opérateur Consolidated Edison a estimé qu'il faudrait au moins une semaine pour rétablir le courant chez tous les abonnés de la métropole et des environs.

Avec des vents soufflant à plus de 125 km/h, l'ouragan de catégorie 1 a touché terre lundi soir dans l'État du New Jersey et a balayé toute la côte, de la Caroline du Nord jusqu'au Maine.

Sandy a neutralisé le quart des tours cellulaires dans 10 États et la situation pourrait empirer, a prévenu la Commission fédérale des communications (FCC). De nombreuses tours cellulaires sont toujours fonctionnelles grâce à des génératrices, lesquelles pourraient toutefois manquer d'essence avant que l'électricité ne soit rétablie.

La tempête aura touché au total plus 60 millions de personnes en Amérique du Nord.

New York paralysée par les eaux

En conférence de presse mardi matin, le maire de New York, Michael Bloomberg, a annoncé la réouverture de trois ponts qui relient Manhattan au quartier de Brooklyn. Il s'agit des ponts de Brooklyn, de Manhattan et de Williamsburg.

Quelques autobus ont recommencé à circuler, et Michael Bloomberg a dit espérer qu'une majorité de véhicules serait en fonction dès mercredi.

La majorité des gratte-ciel de Manhattan était éteints lundi soir, tandis que les rues et les tunnels de métro avaient des allures de rivières. Les autorités estiment que le niveau des eaux a augmenté de 4,2 mètres avant de commencer à redescendre, dans la nuit de lundi à mardi.

Ces crues aussi massives que soudaines ont inondé des quartiers entiers du sud de Manhattan.

En 108 ans d'existence, le métro de la ville n'a jamais connu un pareil désastre, a indiqué le président du Metropolitain Transportation Authority, Joseph J. Lhota. La direction des transports en commun de New York estime qu'il faudra quatre jours, voire davantage pour vider les sept tunnels de métro inondés.

La Bourse de New York est fermée pour une deuxième journée consécutive, mais doit rouvrir mercredi matin, tout comme l'aéroport JFK et les théâtres de Broadway.

La majorité des tunnels, les écoles et les trois principaux aéroports de New York étaient eux aussi toujours fermés, et les Nations unies ont annulé les réunions prévues.

Dans le quartier Queens, plus de 80 résidences ont aussi été ravagées par un gigantesque incendie allumé par l'explosion de transformateurs électriques. L'opération a mobilisé plus de 200 pompiers.

Dans les rues, les arbres et débris en tout genre jonchent la chaussée. La façade d'un immeuble de 6 étages et la grue d'un immeuble en construction de 70 étages se sont effondrées sous l'effet des vents. La partie de la grue qui s'est détachée pend dans le vide au sommet de l'édifice et les rues avoisinantes ont été fermées.

Le New Jersey frappé de plein fouet

À Atlantic City, au New Jersey, une partie de la célèbre Promenade (le Boardwalk) a été emportée par les flots. Et les pluies diluviennes qui ont gonflé les cours d'eau ont entraîné la rupture d'une digue dans le comté de Bergen, dans le nord de l'État.

Plusieurs villes, dont Little Ferry, Moonachie et Carlstadt, ont été inondées par les eaux qui se sont engouffrées dans la brèche.

Environ 2,4 millions de foyers sont privés d'électricité au New Jersey, selon le gouverneur de l'État, Chris Christie, selon qui il faudra environ huit jours avant que le réseau électrique de l'État ne soit entièrement réparé.

Interrogé par les journalistes quant à l'ampleur des dommages, Chris Christie s'est dit incapable pour l'instant d'évaluer tous les dégâts causés par cet ouragan sans précédent dans son État.

Peu avant, sur la rivière Delaware, le réacteur nucléaire Salem 1, a dû être fermé à la suite d'une panne de son système de circulation d'eau. La situation serait cependant sécuritaire et sous contrôle, selon la société Public Service Electric and Gas (PSEG).

Les autorités surveillent aussi de près la centrale nucléaire d'Oyster Creek, où le niveau de l'eau a monté de plus de 2 mètres dans la nuit de lundi à mardi.

Sandy perturbe la campagne présidentielle

À une semaine de la présidentielle, le président Barack Obama a officiellement mis sa campagne entre parenthèses pour se concentrer sur les opérations de secours.

Lors d'une visite au siège de la Croix-Rouge, il a averti la population que la tempête n'était « pas encore finie », soulignant qu'il y avait toujours des risques d'inondations et de coupures de courant.

Il doit se rendre constater les dégâts causés par Sandy dans l'État du New Jersey, où il a décrété l'état de « catastrophe majeure » mardi matin après le passage de la tempête.

Sur les ondes de Fox News, le gouverneur républicain du New Jersey Chris Christie a fait l'éloge du président Barack Obama à plusieurs reprises, affirmant s'être entretenu avec lui et avoir apprécié son leadership. Il a d'ailleurs affirmé sans ambages qu'il ne souhaitait pas d'une éventuelle visite électorale de Mitt Romney dans son État.

Le candidat républicain Mitt Romney participera de son côté à des réunions électorales en Floride après avoir collecté mardi des vivres lors d'un rassemblement dans l'Ohio.

Du jamais vu sur la côte est

Sandy poursuit sa route vers le sud de l'Ontario, du Québec et les provinces maritimes où elle prendra surtout la forme de pluie et de vent.

Cette dépression de fin de saison est, selon les experts, l'un des plus vastes et des plus puissants cyclones à avoir été observée sur la côte est des États-Unis.

La tempête Sandy a tué 69 personnes dans les Caraïbes - 52 morts en Haïti seulement - avant de toucher les côtes américaines.

PLUS: