NOUVELLES
30/10/2012 08:45 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

Cinq Palestiniens arrêtés par l'armée israélienne en Cisjordanie

Cinq Palestiniens ont été arrêtés par l'armée israélienne mardi avant l'aube dans le sud de la Cisjordanie, dont deux hommes liés au groupe radical Jihad islamique, ont indiqué des témoins à l'AFP.

L'armée a arrêté dans le village de Beit Oummar, au nord de la ville d'Hébron, Wahid Abou Marya, 45 ans, qui avait déjà passé plusieurs années dans les prisons israéliennes en raison de ses liens avec le Jihad islamique, selon les témoins.

D'après la même source, plusieurs dizaines de soldats ont encerclé sa maison vers 03H00 (01H00 GMT) le sommant de sortir. Ils ont ouvert le feu causant l'effrondrement d'une partie de l'habitation et l'ont par la suite arrêté.

Des jeunes du village ont jeté des pierres sur les soldats, qui ont riposté avec des gaz lacrymogènes. Plusieurs personnes ont dû être soignées pour inhalation de gaz, selon un correspondant de l'AFP.

Des témoins ont également fait état de l'arrestation dans le camp de réfugiés d'Al-Fawwar, au sud d'Hébron, d'un autre membre du Jihad islamique, Mohammed Najjar, 30 ans, libéré l'an dernier après avoir purgé sa peine dans une prison israélienne.

Au cours d'une opération nocturne dans la vieille ville d'Hébron, l'armée israélienne a également interpellé Jamila Shaldi, une femme de 50 ans, et son fils Abderrahmane, 20 ans, selon des habitants.

Et dans la zone des collines au sud d'Hébron, des témoins ont dit avoir vu des soldats israéliens frapper Saïd Rabbah, 47 ans, avant de l'arrêter. Ils ont ajouté que sa fille Maryam, âgée de 20 ans, avait aussi été frappée puis hospitalisée dans un établissement de la ville voisine de Yatta.

L'armée israélienne, interrogée par l'AFP, a confirmé qu'un Palestinien avait été arrêté à Beit Oummar dans le cadre d'une opération conjointe entre soldats et gardes-frontières "afin d'empêcher des activités terroristes" dans le village.

"Au cours de l'opération, un agent terroriste armé s'est barricadé dans sa maison", a précisé un porte-parole militaire, ajoutant que l'armée avait utilisé divers "moyens" pour le faire sortir.

Une source militaire israélienne a confirmé qu'un Palestinien avait été arrêté dans le camp d'Al-Fawwar et remis aux forces de la sécurité intérieure pour interrogatoire.

pix-str-hmw/feb/agr/sw

PLUS:afp