NOUVELLES

Un autre appel à la vaccination des travailleurs de la santé contre la grippe

29/10/2012 01:45 EDT | Actualisé 29/12/2012 05:12 EST

TORONTO - Le Journal de l'Association médicale canadienne (JAMC) se joint à ceux qui réclament la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé contre la grippe.

La publication affirme que les employés du système de santé devraient être vaccinés pour protéger les patients plus fragiles dont le système immunitaire est si affaibli qu'ils ne sont essentiellement pas protégés par leur propre vaccination.

«Nous aimerions que les hôpitaux pensent à prendre d'eux-mêmes l'initiative», a affirmé le docteur Ken Flegel, l'auteur de l'étude, qui est aussi rédacteur en chef adjoint du JAMC et un spécialiste de la médecine interne au Centre hospitalier universitaire de l'université McGill.

Le docteur Flegel a dit s'attendre à ce que certains travailleurs de la santé soient réfractaires à l'administration du vaccin. La majorité d'entre eux ne se font pas vacciner actuellement.

«Je crois que c'est une sorte de droit fondamental. Mais d'un autre côté, je crois que l'hôpital devrait pouvoir dire 'Pas de problème pour nous, mais ne vous approchez pas des patients parce que vous êtes un risque pour eux'».

De plus en plus de gens réclament que les travailleurs de la santé soient vaccinés contre la grippe, surtout aux États-Unis.

Plus tôt cette année, la Colombie-Britannique est devenue la première juridiction canadienne à obliger ces travailleurs à être vaccinés contre la grippe. Du 1er décembre jusqu'à la fin mars, tout travailleur de la santé de Colombie-Britannique qui n'aura pas été vacciné contre la grippe devra porter un masque lorsqu'il côtoie des patients.

La prise de position du JAMC en faveur d'une vaccination obligatoire est présentée dans un éditorial dans l'édition de cette semaine.

Le docteur Flegel explique que ces jours-ci, les hôpitaux sont remplis de patients dont la santé est si fragile qu'ils pourraient succomber à la grippe.

Malgré cela, plusieurs des travailleurs responsables de leurs soins n'ont pas été vaccinés contre la grippe, a dit le docteur Flegel, et ils sont nombreux à se présenter au travail même s'ils sont malades.

De plus, les gens infectés du virus de la grippe sont contagieux environ 24 heures avant de ressentir les premiers symptômes. Certains ne présentent aucun symptôme ou des symptômes si légers qu'ils ne réalisent pas qu'ils ont été infectés et qu'ils peuvent propager le virus.

Ces facteurs risquent de voir les travailleurs de la santé transmettre la grippe à ceux qu'ils doivent soigner, a expliqué le docteur Flegel.

«Est-ce que c'est acceptable? Est-ce que vous aimeriez que ça arrive à votre grand-mère ou à votre mère, quand elle souffre déjà du cancer? Ou d'une maladie auto-immunitaire?, a-t-il demandé. Les médecins sont témoins de telles situations dans les hôpitaux.»

L'appel à rendre obligatoire le vaccin de la grippe survient alors que certains experts questionnent l'efficacité même du vaccin de même que les études sur celui-ci.

Une étude récente sur le vaccin de la grippe publiée par la Centre pour la recherche et les politiques en matière de maladies infectieuses (CIDRAP) de l'Université du Minnesota affirme que plusieurs études scientifiques sur le vaccin sont truffées d'erreurs.

Le résultat de ces erreurs est que la protection que peut offrir le vaccin contre la grippe est souvent surestimée, indique l'étude du CIDRAP.

PLUS:pc