NOUVELLES
29/10/2012 05:40 EDT | Actualisé 29/12/2012 05:12 EST

Sondage: la moitié des Américains ont des sentiments racistes envers les Noirs

MONT BELVIEU, États-Unis - Les préjugés racistes n'ont pas diminué depuis que les Américains ont élu pour la première fois un président noir il y a quatre ans. D'après un sondage réalisé entre le 30 août et le 11 septembre 2012 par l'agence Associated Press (AP), la majorité des Américains a des préjugés racistes sur les Noirs.

D'après le sondage, 51 pour cent des Américains ont des sentiments racistes explicites envers les Noirs. Ce chiffre a légèrement augmenté depuis l'élection de Barack Obama en novembre 2008, où 48 pour cent faisaient preuve d'un sentiment hostile à leur encontre dans un sondage similaire.

Si l'on mesure les comportements racistes inconscients, ce chiffre grimpe même à 56 pour cent contre 49 pour cent lors de la dernière élection présidentielle.

Barack Obama pourrait perdre 5 points à cause du racisme des votants lors de l'élection du 6 novembre qui l'oppose au candidat républicain Mitt Romney, selon l'enquête. Mais il devrait simultanément gagner 3 points grâce au sentiment pro-Noir de certains électeurs, d'après les sondeurs ayant réalisé cette enquête.

Comme le met en valeur l'étude, les sentiments racistes ne sont pas limités à un seul groupe de partisans: 79 pour cent des républicains ont des sentiments racistes explicites.

Si ce chiffre est moins important chez les démocrates, il s'élève tout de même à 32 pour cent des électeurs du parti de Barack Obama.

Et si l'on compare les sentiments racistes inconscients chez les partisans des deux camps, l'écart se resserre: 55 pour cent des démocrates seraient racistes contre 64 pour cent des républicains.

Seuls les indépendants ne sont pas majoritairement racistes, avec un taux de 49 pour cent.

Pour mesurer le niveau de racisme, les chercheurs ont élaboré une série de déclarations à propos des Noirs et des personnes d'origine hispanique. Les sondés devaient ensuite dire si ils étaient d'accord avec ces préjugés. Les personnes interrogées devaient également déterminer combien certains mots tels que «sympathique», «travaillant», «violent» ou «paresseux», décrivaient les Noirs, les Blancs et les Hispaniques.

Ces résultats mettent en lumière une hostilité croissante envers les Noirs, qui pourrait coûter cher au président Barack Obama, alors qu'il est en pleine campagne électorale pour sa réélection à la Maison Blanche.

Le sondage a été réalisé par des chercheurs des universités de Stanford, du Michigan et de Chicago. L'agence Associated Press a mené ce type d'enquête pour mesurer les sentiments racistes à plusieurs reprises entre 2008 et 2012.

Toutes les enquêtes ont été réalisées en ligne.

PLUS:pc