NOUVELLES

Sandy: une grue s'écroule et pendille d'un édifice au coeur de Manhattan

29/10/2012 08:51 EDT | Actualisé 29/12/2012 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - Une grue de construction érigée au-dessus d'un luxueux édifice de 1,5 milliards $US s'est affaissée sous les vents violents précurseurs de la tempête Sandy et pendillait dangereusement dans le ciel de Manhattan, forçant des ingénieurs municipaux à monter sur le toit pour l'examiner.

Des édifices environnants, dont l'hôtel Parker Meridien, ont été évacués par précaution et les rues ont été fermées, mais les autorités n'ont rapporté aucun blessé. Des responsables municipaux étaient incapables de dire combien de personnes ont reçu l'ordre d'évacuer le secteur.

Les autorités municipales ont été avisées de l'effondrement de la grue vers 14 h alors que les conditions météorologiques dans la métropole s'aggravaient avec l'arrivée de la tempête. Des météorologistes ont dit que les vents sur le haut de l'édifice de 74 étages atteignaient possiblement 152,9 km/h au moment de l'accident.

L'édifice, nommé One57, est presque terminé et est situé dans l'un des quartiers les plus en demande de New York, près de Carnegie Hall, Columbus Circle et Central Park. Il avait été inspecté vendredi en même temps que les autres grues de la métropole et il avait été déterminé qu'il était prêt pour la tempête.

Le New York Times avait récemment décrit l'édifice comme un «club de milliardaires» parce que les neuf appartements les plus hauts du sommet, formés d'étages entiers, avaient été vendus à des milliardaires.

Le maire de New York, Michael Bloomberg, a indiqué plus tard lundi que la cause de l'accident était inconnue.

«C'est concevable que personne n'ait rien fait de mal et que rien n'ait mal fonctionné, c'était juste une rafale de vent étrange», a-t-il déclaré.

Des ingénieurs et des inspecteurs prévoyaient monter à pied les 74 étages pour examiner la grue. La pénible inspection allait être réalisée par «les meilleurs d'entre les meilleurs», a noté le porte-parole du département des édifices, Tony Sclafani.

Shannon Kaye, 96 ans, habite dans l'édifice voisin.

«Nous avons entendu un bruit, mais nous ne savions pas de quoi il s'agissait», a-t-elle dit. Quelques minutes plus tard, ses voisins et elle ont été priés d'évacuer.

«Je n'ai jamais aimé cet édifice, qui regardait dans ma chambre. J'ai toujours eu le sentiment que quelque chose en tomberait», ajoute-t-elle.

Le département des édifices de la ville a suspendu des travaux sur l'édifice à 17h samedi. Il a prié les constructeurs et propriétaires d'édifices de la ville de sécuriser les lieux de travaux.

La grue était une propriété de Bovis Lend Lease, l'une des plus grandes entreprises de construction de la ville. Le maire Bloomberg n'a pas nommé l'entreprise, et a noté qu'il pourrait prendre plusieurs jours avant que les autorités ne déterminent ce qui était arrivé.

Les grues de construction sont une source d'inquiétude à Manhattan depuis que deux d'entre elles se sont effondrées à deux mois d'intervalle en 2008, tuant neuf personnes au total.

PLUS:pc