INTERNATIONAL
29/10/2012 11:51 EDT | Actualisé 29/12/2012 05:12 EST

Sandy approche du Canada : 100 000 foyers privés d'électricité (PHOTOS)

AP
After checking to make sure his boat line is secure, Bob Casseday crosses the waist high flooded street just over the bridge along Savannah Road in Lewes, Del., to get back home as Hurricane Sandy hits Delaware, Monday, Oct. 29, 2012. Hurricane Sandy continued on its path Monday, as the storm forced the shutdown of mass transit, schools and financial markets, sending coastal residents fleeing, and threatening a dangerous mix of high winds and soaking rain. (AP Photo/The Wilmington News-Journal, Suchat Pederson) NO SALES

La colère de Sandy commence à se faire sentir sur l'est du Canada, où près de 100 000 foyers de l'Ontario et du Québec sont privés d'électricité lundi soir.

Quelque 67 000 pannes de courant étaient répertoriés à 23 h, alors qu'Hydro-Québec rapportait près de 30 000 coupures d'électricité dans la province. La région la plus touchée était les Laurentides, avec 15 000 foyers privés de courant.

Sandy, un ouragan de catégorie 1 devenu tempête post-tropicale après avoir touché terre au New Jersey un plus tôt lundi, doit d'abord frapper le sud de l'Ontario, puis se déplacer le long de la vallée du Saint-Laurent pour balayer le sud et l'est du Québec avant de toucher les Maritimes, apportant dans son sillage pluies et vents forts.

Les rafales ont déjà fait une victime en soirée à Toronto, lorsqu'une femme a été heurtée par un panneau emporté par le vent. Les policiers ont indiqué qu'elle avait été déclarée morte sur les lieux. Les vents atteignent des vitesses supérieures à 80 km/h dans certains secteurs du Sud ontarien.

La tempête devrait perdre de la puissance avant d'atteindre la région des Grands Lacs, selon les experts du centre américain de surveillance des ouragans (NHC).

Sandy doit déverser de 20 à 50 millimètres de pluie, selon les régions. Bien que les risques d'inondations soient très réels, les experts sont surtout préoccupés par les vents violents qui accompagneront le passage de la tempête, avec des rafales pouvant atteindre 100 km/h, notamment dans la vallée du Saint-Laurent.

Selon le Centre canadien de prévision des ouragans (CCPO), ces vents seront à leur paroxysme dans la nuit de lundi à mardi.

Le corridor Montréal-Québec sera principalement touché par les déplacements d'air, prévient le CCPO. Des vents forts et de la pluie sont aussi attendus en Estrie et en Beauce.

En Ontario, les secteurs à proximité du lac Ontario et les autres plus au nord, jusqu'au parc provincial Algonquin, pourraient recevoir davantage de pluie.

Environnement Canada évoque également la possibilité que des vagues de 3 à 7 mètres de haut se forment dans les Grands Lacs, en particulier dans les lacs Huron et Ontario.

Le sud-ouest des Maritimes était déjà touché, en soirée lundi, par des fortes vagues allant de 3 à 4 mètres de haut, le long de la côte de la Nouvelle-Écosse. L'amplitude des vagues devraient augmenter au cours de la nuit pour atteindre environ 7 mètres.

Hydro-Québec, Ottawa Hydro et Toronto Hydro avaient prévu le coup et mobilisé des équipes pour répondre à toute urgence. Hydro-Québec a précisé que des équipes additionnelles pourraient être rappelées au travail en cas de besoin. L'an dernier, l'ouragan Irène avait privé d'électricité 250 000 foyers québécois.

Hydro-Québec a déjà dépêché 25 équipes, soit 50 personnes, au Vermont. L'État américain voisin du Québec en a fait la demande à titre préventif, disant s'attendre à devoir faire face à des pannes multiples.

Les grands vents doivent cesser en milieu de journée mardi, selon les prévisions d'Environnement Canada.

Les perturbations météorologiques entraînées par Sandy au Canada devraient commencer à s'estomper mercredi, mais de faibles pluies sont prévues jusqu'à vendredi.

Certaines écoles pourraient être fermées mardi.

Le Québec se prépare

Par ailleurs, le ministre de la Sécurité publique du Québec, Stéphane Bergeron, a demandé aux responsables de la Sécurité civile de se préparer à intervenir.

Le ministre recommande aux citoyens de limiter leurs déplacements pendant les 24 prochaines heures et de se préparer au passage de Sandy en se dotant d'une trousse d'urgence et de vivres comme de l'eau potable, de la nourriture non périssable, d'un ouvre-boîte manuel, une lampe de poche, une radio à pile et des piles de rechange. « Cet équipement doit être rangé dans un endroit accessible et pouvoir être transporté facilement, en cas d'évacuation », lit-on dans le communiqué du ministère.

Il est également recommandé d'attacher les meubles de jardin, barbecues, bacs à ordures et antennes paraboliques, et de consolider toutes les structures extérieures, telles que les abris d'auto temporaires, pour éviter les situations dangereuses et les blessures.

Pour tout déplacement, il est recommandé de consulter le site Québec 511 Info Transports ou appelez le 5-1-1 pour vérifier l'état des routes.

Les transports perturbés

Pour l'instant, c'est surtout dans les aéroports que les effets de Sandy se sont fait sentir au Canada. Des dizaines de vols à destination et en provenance du nord-est des États-Unis ont été annulés en raison des intempéries, de même que plusieurs vols intérieurs au Canada, notamment vers Toronto.

La compagnie Porter a annulé tous ses vols à l'aéroport Billy Bishop du centre-ville de Toronto jusqu'à mardi soir.

À l'aéroport Pearson de Toronto, quelque 400 vols ont été annulés. Plus de 165 vols ont en outre été annulés à l'aéroport Montréal-Trudeau.

La Société des traversiers du Québec a de son côté annulé certaines liaisons lundi. Elle doit réévaluer la situation mardi.

Via Rail a maintenu ses liaisons en Ontario, au Québec et dans les Maritimes, mais certains trains ont connu des délais. La Société invite les voyageurs à consulter le viarail.ca ou composer le 1 888 VIA RAIL ( 1 888 842 7245).

Les conseils du Bureau d'assurance du Canada

Le Bureau d'assurance du Canada (BAC) a indiqué dans un communiqué que les dommages causés par les vents violents sont couverts par la majorité des contrats d'assurances habitation. En revanche, les dommages causés par l'infiltration d'eau, le débordement ou le refoulement des égouts sont couverts par des protections supplémentaires (avenants) au contrat d'assurance habitation.

Ainsi, le BAC prodigue les conseils suivants aux citoyens :

Retirer tous les biens de valeur du sous-sol;

s'assurer que les gouttières évacuent l'eau loin de la maison;

s'assurer que l'eau ne s'accumule pas près des fenêtres;

éviter de prendre la route.

Le BAC invite les assurés à s'informer auprès du Centre d'information sur les assurances au 514 288-4321 ou sans frais le 1 877 288-4321 ou en visitant le site web www.infoassurance.ca.

INOLTRE SU HUFFPOST

ハリケーン「サンディ」のつめあと