NOUVELLES
29/10/2012 05:48 EDT | Actualisé 29/12/2012 05:12 EST

Les Prix du Québec : seulement deux femmes parmi les récipiendaires

Treize personnalités du monde artistique et scientifique ont été choisies pour recevoir un Prix du Québec. Parmi elles, seulement deux femmes et aucun membre des minorités visibles.

Guy Côté, l'un des secrétaires des Prix du Québec, en est conscient. « C'est une préoccupation que nous avons tous les ans [...] Les Prix du Québec récompensent des carrières et des femmes qui faisaient carrière il y a 30, 35, 40 ans, il n'y en avait pas tant que ça ».

Les prix récompensent des personnes qui contribuent de façon exceptionnelle à la société québécoise.

Les lauréats recevront la somme de 30 000 $. Mais le réalisateur André Melançon, récipiendaire d'un prix soulignant la qualité de la langue française, estime qu'il n'a pas fait sa carrière pour gagner de l'argent.

« Si j'avais fait ce métier depuis 42 ans pour avoir des sous, je pense que je me serais ouvert un dépanneur », lance André Melançon.

Les ministres de la Culture, Maka Kotto, et de l'Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, étaient présents. C'est l'occasion de demander aux lauréats s'ils ont des attentes vis-à-vis du nouveau gouvernement. Le professeur Guy Rouleau, lauréat dans la catégorie des sciences, reste pragmatique.

« Peut-être que ça va être mieux, peut-être que ça va être pire, mais je m'attends à ce que ça va être pas mal pareil », dit M. Rouleau, qui a reçu un prix pour ses nombreuses recherches dans le domaine des maladies neurologiques.

De son côté, le réalisateur André Melançon compte se servir de la cérémonie de remise des prix, qui aura lieu le 13 novembre, pour rappeler au nouveau gouvernement l'importance des arts au Québec. « Aujourd'hui je ne parle pas, mais quand je vais recevoir le prix, je vais parler, je leur prépare un petit mot, un petit message », affirme-t-il.

La première ministre Pauline Marois sera présente lors de la remise des prix, dans deux semaines. Les ministres Kotto et Duchesne remettront les prix.

Dans la catégorie scientifique, on ajoute un nouveau prix cette année, pour l'innovation sociale. Il est attribué à la psychologue Louise Nadeau.

La liste des lauréats :

Sept lauréats dans le domaine culturel

Le prix Guy-Mauffette (radio et télévision) pour l'animateur Jacques Languirand;
Le prix Paul-Émile-Borduas (arts visuels, métiers d'art, architecture et design) sera attribué au peintre et sculpteur John Heward;
Le prix Georges-Émile-Lapalme (qualité et rayonnement de la langue française) pour Benoît Melançon;
Le prix Athanase-David (littérature) pour la romancière France Théoret;
Le prix Denise-Pelletier (arts de la scène) pour l'auteur, compositeur et interprète Leonard Cohen;
Le prix Gérard-Morisset (patrimoine) pour l'architecte Dinu Bumbaru;
Le prix Albert-Tessier (cinéma ) pour le réalisateur, acteur et scénariste André Melançon;
Le prix Marie-Andrée-Bertrand ( innovation sociale) pour la psychologue Louise Nadeau;
Le prix Léon-Gérin (sciences humaines et sociales) pour le professeur Paul-André Linteau;
Le prix Wilder-Penfield (recherche biomédicale) pour le neurologue Guy Rouleau;
Le prix Marie-Victorin (sciences naturelles et génie) pour le biologiste Louis Bernatchez;
Le prix Armand-Frappier (création ou développement d'une institution de recherche ou administration, et promotion de la recherche) pour le biologiste Edwin Bourget.

Un article de Bahador Zabihiyan

bahador.zabihiyan@radio-canada.ca

PLUS: