NOUVELLES
29/10/2012 04:40 EDT | Actualisé 29/12/2012 05:12 EST

Le TSX grimpe légèrement pendant que les marchés américains sont en congé forcé

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé lundi sans grand changement, pendant que les principaux marchés boursiers américains de New York étaient fermés à l'approche de l'ouragan Sandy sur la côte Est.

Alors que l'énorme tempête s'apprêtait à toucher le sol dans l'État du New Jersey lundi soir, les autorités ont annoncé que les Bourses américaines seraient aussi fermées mardi.

Pendant ce temps à Toronto, l'indice composé S&P/TSX a avancé de 12,45 points pour terminer la séance à 12 312,75 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a reculé de 9,41 points à 1291,43 points.

«De plusieurs façons, nous nous fions au marché américain, alors il est certain que le fait qu'il soit fermé ait fait en sorte que Toronto n'affiche pas de direction claire», a estimé John Stephenson, gestionnaire de portefeuille chez First Asset Funds.

La Bourse de New York et le Nasdaq ont indiqué avoir l'intention de rouvrir mercredi.

Le dollar canadien a pour sa part clôturé la séance sous la parité avec le billet vert américain, une première depuis le mois d'août. Le huard s'est déprécié de 0,28 cent US à 99,92 cents US.

La devise canadienne, sensible aux variations des cours des matières premières, s'est dépréciée récemment en raison du pessimisme croissant au sujet des perspectives économiques mondiales, qui a contribué à faire reculer les prix du pétrole et du cuivre.

Le CME Group, qui exploite la Bourse des matières premières de New York, a interrompu toutes les transactions électroniques, ainsi que celles sur le parquet, pour les contrats à terme et les options liées aux actions et aux indices. Tous les autres contrats à terme et options du CME Group fonctionnaient normalement.

La Bourse de Toronto s'enlignait déjà pour une semaine sans éclat, compte tenu du fait que les résultats trimestriels décevants sont nombreux et que les opérateurs font preuve de prudence à l'approche de l'élection présidentielle américaine, dont l'issue reste encore difficile à prévoir.

«On a l'impression que tout se déroule assez lentement ces jours-ci et que les gens sont inquiets. Tout cela vient s'ajoute au mur de craintes qui semble être de plus en plus haut à chaque jour», a ajouté M. Stephenson.

«En général, les gens considèrent que l'Europe est un gâchis non résolu et qu'aucune issue n'est visible à ce sujet. La Chine est faible et, bien sûr, il y a toute l'incertitude entourant la 'falaise fiscale' aux États-Unis, et l'élection américaine. Tout cela pèse sur l'humeur et il y a une absence de bonne nouvelle.»

À Toronto, le secteur des métaux de base a cédé un pour cent lundi, le cours du cuivre ayant perdu 6 cents US à 3,49 $ US la livre. Dans ce groupe, l'action de Teck Resources (TSX:TCK.B) a effacé 26 cents à 30,78 $ tandis que celle de First Quantum Minerals (TSX:FM) a cédé 38 cents à 22,15 $.

Le secteur de l'énergie a avancé de 0,33 pour cent, même si le cours du pétrole brut a cédé 74 cents US à 85,54 $ US le baril.

Le secteur aurifère a pris environ 0,6 pour cent, tandis que le cours du lingot a cédé 3,20 $ US à 1708,70 $ US l'once. L'action de Goldcorp (TSX:G) a avancé de 92 cents à 44,65 $.

PLUS:pc