NOUVELLES
29/10/2012 03:25 EDT | Actualisé 29/12/2012 05:12 EST

Le pétrole termine en baisse à New York à l'approche de l'ouragan Sandy

Les cours du pétrole ont clôturé en baisse lundi à New York, perturbés par l'arrivée de l'ouragan Sandy sur la côte est des Etats-Unis, et ses possibles conséquences sur les raffineries, ainsi que par la persistance des inquiétudes sur la zone euro.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a perdu 74 cents à 85,54 dollars, dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), selon des résultats provisoires.

Les échanges physiques de brut américain ont été suspendus lundi par CME Group, propriétaire du Nymex, le siège et la salle de courtage du marché spécialisé dans les contrats sur le pétrole étant situés dans la zone d'évacuation établie par les autorités new-yorkaises par mesure de sécurité.

Les échanges électroniques ont été maintenus, mais les volumes sont restés faibles, Sandy poussant de nombreux investisseurs américains à rester à l'écart des échanges alors que la Bourse de New York est restée fermée.

Dans ce contexte, les courtiers à l'oeuvre s'inquiétaient des conséquences du passage de l'ouragan sur la côte est des Etats-Unis, où sont situés plusieurs raffineries.

"Les activités d'une dizaine d'entre elles pourraient être suspendues, au moins temporairement" et cela pourrait affecter au total "la production de quelque 1,2 million de baril de produits raffinés", selon Bart Melek, de TD Securities.

Aussi, les investisseurs craignent une baisse de la demande de brut de la part des raffineries, a ajouté l'analyste, notant que les cours des produits raffinés, notamment l'essence et le fioul de chauffage, étaient en hausse.

Les prix du pétrole étaient aussi tirés vers le bas par "le pessimisme dû à la crise de la dette souveraine dans la zone euro", a noté Matt Smith, de Schneider Electric.

Ce sentiment a notamment participé au renchérissement du billet vert, qui rend moins attractif les achats de brut libellés en dollar pour les investisseurs.

jum/sl/are

PLUS:afp