NOUVELLES
29/10/2012 12:31 EDT | Actualisé 29/12/2012 05:12 EST

Israël va bâtir pour d'ex-policiers et soldats dans Jérusalem-Est annexée (ONG)

Les autorités israéliennes ont approuvé un nouveau projet de construction de 180 logements dans Jérusalem-Est annexée, destinés à d'anciens membres de la police et de l'armée, a indiqué lundi le mouvement israélien anti-colonisation La Paix Maintenant.

Ce nouveau bloc de colonisation est situé près du quartier palestinien de Sur Baher, dans le secteur à majorité arabe de la Ville sainte occupé et annexé par Israël depuis juin 1967, a précisé à l'AFP Hagit Ofran, spécialiste du dossier des colonies à La Paix Maintenant.

Le projet a été approuvé en juillet par les autorités et les terrains mis sur le marché pour développement la semaine dernière par l'administration foncière israélienne (ILA), a ajouté Mme Ofran.

"Il peut donc être mis en oeuvre maintenant. Il reste à obtenir les permis de construire", a souligné la porte-parole, en précisant que le processus devrait prendre "quelques mois".

Les 180 nouveaux logements seront réservés à des membres de la police et de l'armée à la retraite. Les Palestiniens, qui ne font pas de service militaire, en seront donc exclus.

"L'intention de vendre seulement à des vétérans de l'armée et des forces de sécurité est l'une des pires choses", a déploré Mme Ofran.

Interrogée par l'AFP, la porte-parole du gouvernement palestinien, Nour Odeh, a déclaré que "ce nouveau feu vert du gouvernement israélien prouve que la solution à deux Etats (palestinien et israélien) est dépassée et qu'ils (les Israéliens) poursuivent leur agression contre Jérusalem en violation du droit international".

Ce projet s'ajoute à plusieurs annonces récentes de construction de logements pour colons à Jérusalem-Est comme en Cisjordanie, à l'approche des élections législatives en Israël le 22 janvier.

"Le gouvernement Netanyahu s'efforce d'exploiter chaque minute disponible d'ici les élections afin d'imposer des faits accomplis sur le terrain", a accusé Hagit Ofran.

Le 23 octobre, le ministère du Logement avait fait part de son intention de publier de nouveaux appels d'offres pour la construction de près de 700 logements dans des colonies à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupée, malgré les réprobations internationales.

Le 18 octobre, le ministère de l'Intérieur avait donné son feu vert final à la construction de 800 nouveaux logements dans le quartier de colonisation de Gilo à Jérusalem-Est.

Aux yeux de la communauté internationale, l'annexion de Jérusalem-Est est complètement illégale, de même que toutes les colonies juives dans les Territoires palestiniens occupés, qu'elles aient ou non été autorisées par le gouvernement israélien.

Les récents projets de construction israéliens ont été condamnés en particulier par l'Union européenne, qui s'est attirée les foudres des dirigeants israéliens pour qui Jérusalem est "une et indivisible".

Plus de 340.000 Israéliens habitent dans des colonies en Cisjordanie, et plus de 200.000 autres dans une douzaine de quartiers de colonisation à Jérusalem-Est.

Quelque 270.000 Palestiniens vivent à Jérusalem-Est, dont ils veulent faire la capitale de leur futur Etat.

scw-agr/cco

PLUS:afp