NOUVELLES
29/10/2012 12:06 EDT | Actualisé 29/12/2012 05:12 EST

Bahreïn: le parquet fait appel après l'acquittement de trois policiers

Le parquet de Bahreïn a annoncé lundi faire appel après les acquittements d'une policière poursuivie pour torture sur une journaliste et de deux policiers jugés pour meurtres de manifestants lors de la contestation anti-gouvernementale de l'an dernier dans ce petit pays du Golfe.

"Le procureur général a décidé de faire appel" au terme d'"un examen approfondi des raisons" ayant motivé les acquittements et après avoir relevé "des preuves de la culpabilité" des trois accusés, a indiqué le parquet dans un communiqué.

Le 22 octobre, la cour criminelle de Manama avait acquitté une policière accusée d'avoir torturé l'an dernier la correspondante locale de la chaîne de télévision France 24, Naziha Saïd, une journaliste bahreïnie, également correspondante de Radio Monte Carlo Doualiya.

La cour avait alors conclu que les dépositions de la victime étaient "contradictoires" et "non conformes au rapport du médecin légiste".

La policière était poursuivie pour avoir frappé le 22 mai 2011 la journaliste, qui avait été convoquée par la police pour être interrogée sur ses liens avec Al-Manar, la chaîne de télévision du mouvement libanais chiite du Hezbollah.

Le 27 septembre, la cour criminelle avait également acquitté deux policiers, accusés de la mort de deux manifestants chiites, lors de la répression des protestations anti-gouvernementales en février/mars 2011. La cour avait justifié ces deux acquittements par l'insuffisance de preuves.

Bahreïn est secoué depuis l'an dernier par un mouvement de contestation, animé par des chiites qui réclament une monarchie constitutionnelle dans ce petit royaume du Golfe à majorité chiite dirigé par une dynastie sunnite.

bur/tm/cco

PLUS:afp