NOUVELLES
28/10/2012 07:17 EDT | Actualisé 28/12/2012 05:12 EST

Vettel vole, Alonso résiste

Sebastian Vettel a fait cavalier seul dimanche pour remporter le Grand Prix de l'Inde. Mais Fernando Alonso a rempli son contrat en finissant 2e.

Un texte de Philippe Crépeau

Vettel n'a jamais été inquiété dans cette épreuve de 60 tours, bien protégé au début par son coéquipier, Mark Webber.

Vettel a remporté sa 26e victoire en F1, sa quatrième d'affilée, ce qu'il n'avait jamais réussi auparavant. À sa prochaine victoire, il rejoindra l'Écossais Jackie Stewart (27), triple champion du monde.

Mais il a aussi mené tous les tours des trois dernières courses, ce que personne n'avait réussi à faire, pas même Michael Schumacher, depuis Ayrton Senna en 1989.

« C'est incroyable, fantastique. C'est difficile de viser de tels objectifs, a dit Vettel après l'arrivée. On se concentre sur une seule course à chaque fois, et toute l'équipe fait le maximum pour qu'on arrive à gagner, sur le circuit et là-bas dans notre usine. »

Webber a fait son travail de coéquipier, mais a perdu l'usage de son système de récupération d'énergie (SREC) au 44e tour, ce qui a permis à Alonso de fondre sur lui et de le dépasser au 48e pour lui prendre la 2e place.

Lewis Hamilton a bien tenté de revenir lui aussi sur Webber. Mais il lui a manqué quelques tours pour y arriver. McLaren n'a pas été à la fête en Inde. Les deux pilotes partaient de la deuxième ligne de la grille.

Non seulement n'ont-ils pas attaqué Vettel ou Webber, mais ils ont vu Alonso les gifler au premier tour. Le pilote Ferrari avait dit qu'il devait les dépasser tôt dans la course pour garder contact avec Red Bull. C'est ce qu'il a fait en quatre tours, avec panache s'il vous plaît.

Il a d'abord dépassé les deux pilotes d'un coup dans le premier tour, puis Jenson Button lui a résisté jusqu'au 4e tour, avant de céder.

« J'ai adoré la bataille du premier tour, mais après, la course a été décevante », a admis Button, finalement 5e, tout juste derrière Hamilton.

C'est tout de même à Hamilton qu'on doit l'image de la course. L'équipe a fait changer son volant (en plus des pneus) lors de son arrêt aux puits au 33e tour en moins de 3 secondes. Du grand art!

« Je n'en reviens pas, a réagi Hamilton. À peine arrêté, je n'avais déjà plus de volant. On n'avait jamais fait ça en course avant. Bravo à l'équipe. »

Ferrari au bout de l'effort

La 2e place de Fernando Alonso lui donne des points précieux au classement. Il passe de 4 à 13 points de retard, mais il ne pouvait pas faire mieux. Aucun regret.

« Je n'abandonnerai jamais, car ce qu'on veut, c'est être heureux lors de la dernière course au Brésil, en remportant le championnat. Je suis sûr qu'on peut y arriver », a dit Alonso, volontairement optimiste pour motiver son équipe à ne pas baisser les bras.

Il sait aussi que Ferrari prépare des évolutions sur la voiture pour Abou Dhabi dans une semaine, et pour le Grand Prix des États-Unis à Austin.

« Ce n'est pas fini, a réagi le directeur technique Ferrari, Pat Fry. Nous poussons aussi fort que possible. Si nous améliorons notre rythme de qualifications, avec un peu de vitesse en plus le samedi, ça ne peut que nous aider. On ne rend pas la vie facile à Sebastian en ce moment. »

Sebastian Vettel (240) a 13 points d'avance sur Alonso (227) en tête du championnat. En 3e place, le pilote Lotus Kimi Raikkonen (173) et en 4e position, le pilote Red Bull Mark Webber (167) ont encore une chance mathématique de gagner le titre.

Résultats du Grand Prix de l'Inde

  • 1. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) à la moyenne de 202,184 km/h)
  • 2. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) à 9,437
  • 3. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) à 13,217
  • 4. Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes-Benz) à 13,909
  • 5. Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes-Benz) à 26,266
  • 6. Felipe Massa (BRA/Ferrari) à 44,674
  • 7. Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault) à 45,227
  • 8. Nico Hülkenberg (GER/Force India-Mercedes-Benz) à 54,998
  • 9. Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault) à 56,103
  • 10. Bruno Senna (BRA/Williams-Renault) à 1:14,975
  • 11. Nico Rosberg (GER/Mercedes-AMG) à 1:21,694
  • 12. Paul di Resta (GBR/Force India-Mercedes-Benz) à 1:22,815
  • 13. Daniel Ricciardo (AUS/Toro Rosso-Ferrari) à 1:26,064
  • 14. Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari) à 1:26,495
  • 15. Jean-Eric Vergne (FRA/Toro Rosso-Ferrari) à 1 tour
  • 16. Pastor Maldonado (VEN/Williams-Renault) à 1 tour
  • 17. Vitaly Petrov (RUS/Caterham-Renault) à 1 tour
  • 18. Heikki Kovalainen (FIN/Caterham-Renault) à 1 tour
  • 19. Charles Pic (FRA/Marussia-Cosworth) à 1 tour
  • 20. Timo Glock (GER/Marussia-Cosworth) à 2 tours
  • 21. Narain Karthikeyan (IND/HRT-Cosworth) à 2 tours
  • 22. Michael Schumacher (GER/Mercedes-Benz) à 5 tours

Les autres concurrents n'ont pas été classés.

PLUS: