NOUVELLES

L'ouragan Sandy a fait 65 morts dans les Caraïbes, dont 51 en Haïti

28/10/2012 11:51 EDT | Actualisé 28/12/2012 05:12 EST

PORT-AU-PRINCE, Haïti - L'ouragan Sandy, qui se dirigeait dimanche vers les États-Unis, a fait 65 morts lors de son passage ces derniers jours dans les Caraïbes, ont annoncé les autorités.

Parmi les victimes, 51 personnes sont mortes en Haïti, où les pluies torrentielles ont contribué à alourdir le bilan laissé par Sandy. Des ponts se sont effondrés, des récoltes de bananes ont été détruites et des maisons ont été inondées. Des responsables ont indiqué que le bilan des victimes pourrait augmenter.

Sandy a également fait 11 morts à Cuba, où des responsables ont fait savoir que la tempête avait détruit ou endommagé des dizaines de milliers de maisons. Les autres victimes ont été en Jamaïque, à Puerto Rico et aux Bahamas.

«Il s'agit d'un désastre de grande taille», a déclaré le premier ministre haïtien Laurent Lamothe à l'Associated Press, en donnant un peu dans l'hyperbole: «Tout le Sud est sous l'eau.»

Les bidonvilles et les flancs montagneux dénudés sont particulièrement vulnérables aux inondations. La majorité des décès sont survenus dans le sud du pays et dans la région de Port-au-Prince, où vivent toujours la plus grande partie des 370 000 Haïtiens habitant dans des refuges après le séisme de 2010.

Santos Alexis, le maire de la ville de Léogâne (sud), a déclaré dimanche que les rivières rentraient dans leur lit et que les gens commençaient à faire sécher leurs possessions au soleil.

«Les choses vont se calmer, a-t-il déclaré au téléphone. Nous avons vu la fin [de l'ouragan].»

Aux dires des autorités de la République dominicaine, Sandy a détruit plusieurs ponts et isolé au moins 130 communautés, tout en endommageant au moins 3500 résidences.

En Jamaïque, le bureau de gestion des services d'urgence procédait dimanche au transport héliporté de fournitures à des communautés coupées du reste du monde dans quatre régions éloignées durement touchées.

Aux Bahamas, Wolf Seyfert, directeur des opérations chez le transporteur aérien local Western Air, a mentionné que le terminal domestique de l'aéroport Grand Bahamas avait subi des «dommages substantiels» de la part de Sandy, et devrait être reconstruit.

Le pape Benoît XVI a exprimé dimanche matin sa solidarité avec les victimes, frappées «de façon particulièrement violente» par ce phénomène météorologique.

PLUS:pc