NOUVELLES
28/10/2012 04:41 EDT | Actualisé 28/12/2012 05:12 EST

La capsule Dragon de SpaceX a amerri sans encombre après une mission à l'ISS

La capsule Dragon de la société américaine SpaceX a amerri sans encombre dimanche dans l'océan Pacifique au large des côtes de la Californie (ouest) après une mission de 18 jours à la Station spatiale internationale (ISS) pour y effectuer la première livraison commerciale de fret, ont confirmé SpaceX et la Nasa.

La capsule non-habitée a touché l'eau en douceur freinée par trois énormes parachutes à 19H22 GMT. Des navires étaient en route pour la récupérer, a précisé la société.

Dragon avait été larguée du bras robotisé de la Station manoeuvré par un des six spationautes de l'équipage à 13H29 GMT, avant de s'éloigner propulsée par ses moteurs orbitaux.

La capsule avait ensuite rallumé ses moteurs pendant une dizaine de minutes pour freiner sa vitesse et décrocher de l'orbite terrestre.

Arrivée à 13.700 mètres, deux parachutes supersoniques se sont déployés suivis de l'ouverture à 3.000 mètres de trois énormes parachutes.

Le centre de la Nasa à Houston au Texas (sud-est) avait contrôlé toute la manoeuvre de désamarrage et de largage de Dragon, un vaisseau de six tonnes en forme de cloche doté de deux antennes solaires, tandis que le centre de contrôle de SpaceX à Hawthorne (Californie) a entièrement pris en main les opérations de retour dans l'atmosphère, la Nasa apportant un soutien pour les communications.

SpaceX avait lancé Dragon à bord de sa fusée Falcon 9 le 7 octobre depuis la base aérienne de Cap Canaveral en Floride (sud-est). La mise sur orbite avait été réussie malgré la défaillance d'un des neuf moteurs de Falcon 9.

Dragon, qui a effectué la première livraison commerciale de fret à l'ISS pour le compte de la Nasa, avait été le premier vaisseau privé à s'amarrer à la Station en mai lors d'un vol de démonstration qui a ouvert une nouvelle ère dans le transport spatial sur orbite.

Le vaisseau automatique a livré 454 kilos d'équipements, de fourniture et de provisions à l'ISS et ramène 758 kilos sur la Terre dont des expériences scientifiques et des matériels usagés.

Cette première livraison de fret par une société privée a été effectuée dans le cadre d'un contrat de 1,6 milliard de dollars avec la Nasa aux termes duquel SpaceX doit mener douze missions d'approvisionnement à l'ISS en quatre ans pour transporter au moins 20 tonnes au total.

SpaceX compte parvenir à 60 tonnes étant donné le succès de Dragon et de son lanceur.

Le prochain vol de Dragon vers l'ISS est prévu en principe pour janvier 2013.

La Nasa compte sur SpaceX et d'autres sociétés privées pour prendre la relève de la navette spatiale, dont la dernière a volé en juillet 2011, afin de ravitailler à moindre coût l'ISS et y transporter également des astronautes vers 2015.

La Nasa a également conclu un contrat de ravitaillement de la Station de 1,9 milliard avec Orbital Sciences Corporation, qui effectuera son premier vol d'essai dans les prochains mois à partir de la nouvelle base spatiale sur la côte de Virginie (est).

SpaceX, Boeing et Sierra Nevada ont également été récemment sélectionnés pour développer un vaisseau privé de transport de personnes vers l'ISS et d'autres destinations orbitales.

Pour l'heure, les Etats-Unis dépendent des Soyouz russes pour acheminer leurs astronautes à l'ISS, à 63 millions de dollars le siège.

Pour le fret, ils sont dépendants des vaisseaux automatiques européen ATV, japonais HTV et russe Progress. Mais ces derniers peuvent seulement acheminer du fret à l'ISS. Après leur mission, ils sont détruits en retombant dans l'atmosphère.

js/lor

PLUS:afp