NOUVELLES
28/10/2012 06:49 EDT | Actualisé 28/12/2012 05:12 EST

Grand Prix - Les Japonais à la Coupe de Chine, mais avec des gardes du corps (presse)

Les patineurs japonais participeront à la Coupe de Chine le week-end prochain, malgré la tension née d'un contentieux entre les deux pays sur des îles du Pacifique, mais ils auront des gardes du corps, a annoncé la Fédération japonaise, citée par la presse.

"La Fédération chinoise de patinage, qui souhaite accueillir un maximum de compétitions internationales, nous a dit qu'elle engagerait sa réputation à assurer notre sécurité", a déclaré la présidente de la Fédération japonaise, Seiko Hashimoto, samedi aux médias.

La Coupe de Chine est la troisième étape du Grand Prix, du 2 au 4 novembre à Shanghai. Si les Japonais manquaient ce rendez-vous, il leur serait difficile de se qualifier pour la finale du Grand Prix, en décembre à Sotchi, en Russie, le site choisi pour les jeux Olympiques d'hiver 2014.

La tension est montée en Chine début septembre lorsque le gouvernement japonais a décidé d'acheter à leur propriétaire privé nippon quelques-unes des îles Senkaku de mer de Chine orientale (appelées Diaoyu par les Chinois), administrées par Tokyo mais revendiquées par Pékin.

Des manifestations anti-japonaises ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes dans des dizaines de villes, dont Pékin, jusqu'à la mi-septembre, contraignant de grands groupes japonais, notamment automobiles, à provisoirement stopper leur production, totalement ou partiellement.

Depuis, des navires de surveillance maritime et de l'administration des pêches chinoises sont entrés plusieurs fois dans les eaux territoriales de ces îles, tout comme des bateaux des garde-côtes de Taïwan, qui les revendique également. Dimanche encore, quatre navires gouvernementaux chinois sont entrés pendant quelques heures dans ces eaux territoriales, selon les garde-côtes japonais.

sps/ami/gv/jgu

PLUS:afp