NOUVELLES
28/10/2012 04:14 EDT | Actualisé 27/12/2012 05:12 EST

GP d'Inde - Bernie Ecclestone, 82 ans, n'envisage pas la retraite

L'homme d'affaires britannique Bernie Ecclestone, visiblement en pleine forme, a fêté dimanche son 82e anniversaire dans le paddock du circuit de Buddh, près de Delhi, avant le Grand Prix d'Inde de Formule 1, même s'il "n'aime pas les anniversaires", a-t-il plaisanté.

"La retraite, pas pour l'instant", a dit le grand argentier de la F1, après avoir reçu une oeuvre d'art et un livre de la part des organisateurs du GP d'Inde, devant une meute de photographes.

"Quand je ne pourrai plus y arriver, on changera quelque chose, mais j'espère que ce sera dans longtemps", a ajouté "Mr E", l'un de ses nombreux surnoms. Il s'est marié en juillet, en troisièmes noces, avec une Brésilienne d'une trentaine d'années qu'il avait rencontrée au GP du Brésil.

Interrogé sur sa motivation, à l'âge canonique de 82 ans, M. Ecclestone a expliqué: "Je suis heureux, j'aime faire ce que je fais. Et me retrouver dans un endroit comme celui-là, après avoir vu ce que c'était, avoir convaincu les gens de faire un Grand Prix en Inde, de construire un circuit comme celui-là, c'est une grande satisfaction".

Très en verve, "Bernie" a souligné "les gros progrès" réalisés par les organisateurs indiens depuis l'édition inaugurale, l'an dernier: "Quand ils voient quelque chose qui ne va pas, ils ne partent pas se cacher, ils s'en occupent et le réparent".

Questionné sur l'affluence de ce Grand Prix, Ecclestone a reconnu que "pour la première édition, il y a toujours beaucoup de monde, et moins l'année suivante. Si ça ne s'arrange pas la 3e année, c'est qu'il y a un problème". Il a aussi évoqué la concurrence du cricket, le sport numéro 1 en Inde.

Sur la question sensible d'une réduction des coûts en F1, Ecclestone a expliqué que "nous cherchons le bon moyen de l'introduire. Nous voulons réduire les moyens nécessaires pour être compétitif en F1, afin que quelqu'un puisse arriver en F1, avec un budget raisonnable, et être compétitif sans dépenser une fortune".

"Je parle d'un montant maximum, sur le principe, pour une équipe de F1, et en dehors du marketing. Une fois qu'on sera d'accord sur le principe, on pourra réduire le montant", a conclu Ecclestone, sur ce dossier d'un Resource Restriction Act (RRA) qui agite le petit monde de la F1 depuis plusieurs semaines.

Le patron de Formula One Management (FOM) est actuellement dans le collimateur de la justice allemande, dans le cadre d'une affaire de pots-de-vin supposés lors de la vente en 2006 et 2007 des actions de la F1 au fonds d'investissement CVC.

La banque allemande BayernLB s'estime lésée de 400 millions d'euros. Ecclestone est d'accord pour coopérer avec l'enquête, a-t-il déclaré récemment.

dlo/jgu

PLUS:afp