NOUVELLES

Scutaro produit le point gagnant en 10e, les Giants remportent la Série mondiale (PHOTOS)

28/10/2012 09:25 EDT | Actualisé 28/12/2012 05:12 EST
AP
San Francisco Giants' Sergio Romo reacts after striking out Detroit Tigers' Miguel Cabrera in the 10th inning of Game 4 of baseball's World Series Sunday, Oct. 28, 2012, in Detroit. The Giants won the game 4-3 to win the World Series. (AP Photo/Matt Slocum)

DÉTROIT - Marco Scutaro a frappé un simple d'un point en début de 10e manche et les Giants de San Francisco ont remporté un deuxième titre de la Série mondiale en trois ans, dimanche, après avoir complété le balayage face aux Tigers de Detroit grâce à une victoire de 4-3.

Ryan Theriot a amorcé la 10e avec un simple face à Phil Coke et a atteint le deuxième coussin grâce à un amorti de Brandon Crawford. Deux frappeurs plus tard, Scutaro a cogné la balle en lieu sûr au champ centre et Theriot a facilement marqué.

Sergio Romo a ensuite retiré les frappeurs des Tigers dans l'ordre — les trois sur des prises — en 10e, confirmant le septième titre dans l'histoire de l'équipe.

World Series Game 4 - Giants v. Tigers

«Ce fut une vraie bataille ce soir (dimanche)», a dit le receveur étoile des Giants Buster Posey, qui a frappé un circuit de deux points en début de sixième. «Et je crois que c'était une façon naturelle pour nous d'en finir ce soir parce que les joueurs ont travaillé fort. Ils n'ont pas abandonné, c'est une sensation incroyable.»

Pablo Sandoval, qui a frappé trois circuits lors du match no 1, a été nommé joueur par excellence de la Série mondiale. Il a été 1-en-5 lors du quatrième match et sa moyenne a chuté à ,500 (8-en-16).

«Vous apprenez, a noté Sandoval. Vous apprenez à partir de tout ce qui arrive au cours de votre carrière... Nous travaillons fort afin d'apprécier le moment que nous vivons présentement.»

Des circuits de Miguel Cabrera et Delmon Young ont permis aux Tigers de garder espoir pendant un moment, alors que le pointage était de 3-3 après neuf manches.

Le partant des Tigers Max Scherzer a quitté la rencontre après six manches et un tiers, alors que son vis-à-vis Matt Cain a cédé sa place au monticule après sept manches. Les releveurs des deux équipes ont toutefois été irréprochables, si bien que la présentation de manches supplémentaires a été nécessaire.

Il s'agit d'un deuxième revers en Série mondiale en sept ans pour les Tigers, qui avaient aussi baissé pavillon face aux Cardinals de St. Louis en 2006. Tout comme cette année, les Tigers avaient eu environ une semaine de congé entre la série de championnat de l'Américaine et le début de la Série mondiale. Ils avaient aussi été rapidement éliminés en cinq matchs par les Cards.

Le défi était de taille pour les Tigers puisque des 23 équipes qui avaient accusé un retard de 3-0 en Série mondiale, 20 avaient été balayées alors que les trois autres avaient été éliminées en cinq matchs.

«C'est évident. Ils nous ont balayé, a dit le gérant des Tigers Jim Leyland. Ce n'est pas un hasard ou un coup de chance. Ils ont simplement été meilleurs que nous.»

C'est la première fois en 30 ans qu'une équipe de la Nationale remporte la Série mondiale trois ans de suite. Les Giants y sont parvenus en gagnant six matchs alors qu'ils faisaient face à l'élimination.

Comme la veille, Hunter Pence a été le premier à croiser le marbre dans la rencontre. Après un retrait en deuxième manche, la bougie d'allumage des Giants a frappé un long double automatique au champ centre. Sur le tir suivant, Brandon Belt a cogné la balle contre le mur dans le coin au champ droit pour un triple et un point produit.

San Francisco a compilé un dossier de 10-1 lors des éliminatoires quand ils ont été les premiers à marquer.

En troisième, Cabrera a envoyé un tir de Cain de l'autre côté de la clôture dans la droite, alors que le vent a semblé venir en aide aux Tigers. Austin Jackson était déjà sur les sentiers, à la suite d'un but sur balles.

Il s'agissait des premiers points des Tigers depuis le premier match de la série, une séquence de 20 manches sans marquer. Ils avaient été blanchis lors des deuxième et troisième matchs, devenant la première équipe depuis 1966 à encaisser des jeux blancs consécutifs en Série mondiale. Ils prenaient aussi les devants pour une première fois face aux Giants.

Posey a donné la frousse aux spectateurs en sixième en envoyant un tir de Scherzer dans les gradins dans la gauche après que Scutaro eut amorcé la manche avec un simple. Cependant, Young a donné un second souffle à la foule avec une longue balle dès la demi-manche suivante.

Scutaro a toutefois porté le coup fatidique en 10e manche.