NOUVELLES
28/10/2012 04:12 EDT | Actualisé 28/12/2012 05:12 EST

Après le jeu au sol, la défensive des 49ers est prête pour le jeu aérien

GLENDALE, États-Unis - Les 49ers de San Francisco ont peut-être le meilleur front défensif de la NFL, mais ce n'est pas nécessairement ça qui explique les succès de la meilleure défensive de la ligue.

L'équipe californienne, pourtant reconnue pour maîtriser parfaitement le jeu au sol de l'adversaire, est désormais redoutable contre le jeu aérien.

Les 49ers ont mené la NFL contre le jeu au sol l'an dernier, mais cette saison ils dominent carément le jeu de passe de leurs adversaires. Les quatre joueurs défensifs qui se sont développés ensemble et qui patrouillent la tertiaire forment désormais un bloc unifié qui asphyxie le jeu aérien des équipes adverses.

Leur prochain défi se produira lundi soir dans un match-clé contre leurs adversaires de la section ouest de l'Association nationale, les Cardinals de l'Arizona, une équipe particulièrement faible au niveau du jeu au sol. Elle devrait normalement devoir se rabattre sur le jeu aérien, surtout si elle souhaite rattraper les 49ers au sommet de leur section.

Cette approche n'a toutefois pas porté ses fruits pour les adversaires des 49ers cette saison. Dans une ligue aujourd'hui axée sur le jeu aérien, les 49ers (5-2) ont limité cinq de leurs sept adversaires jusqu'ici à moins de 200 verges par la passe, et trois d'entre eux à 115 verges ou moins.

Les demis de coin Carlos Rogers et Tarell Brown, ainsi que les demis de sûreté Dashon Goldson et Donte Whitner disputent présentement une deuxième saison ensemble à titre de partants en défensive, et ils semblent tous s'améliorer de semaine en semaine.

«À l'avant, ils sont vraiment bons», a fait remarquer le quart des Cardinals John Skelton. «Leurs secondeurs sont parmi les meilleurs de la ligue.»

Les 49ers ont accordé une moyenne de seulement 130,7 verges par la voie aérienne au cours de leurs quatre derniers affrontements.

«Ils jouent de façon incroyable ensemble», a confié l'entraîneur-chef Jim Harbaugh samedi. «Il y a tellement de communication dans la tertiaire, tellement d'appels, de signes, d'unité, de formations, de compréhension de la décision, à savoir quelle technique sera employée, a-t-il énuméré. Il y a beaucoup de communication dans cette portion de la défensive.»

La tertiaire était à son meilleur dans la victoire de 13-6 la semaine dernière contre les Seahawks de Seattle, qui n'ont pas causé de dommages en se contentant de seulement 115 verges par la voie aérienne.

«Ils ont un noyau solide. Leur front défensif, c'est très difficile de trouver une faille», a admis le porteur de ballon des Cardinals LaRod Stephens-Howling. «Ils sont solides et ne changent jamais de recette, et ils exécutent très bien. Nous devrons de toute évidence varier notre attaque si nous voulons connaître du succès contre eux.»

Mais considérant que les Cardinals font partie des trois seuls clubs de la ligue qui ont récolté en moyenne moins de 300 verges par match — et qui ont été victimes de 35 sacs, soit neuf de plus que toute autre formation de la NFL — leur seule chance pour l'emporter lundi consiste à garder le score bas. Ce qui revient à dire que la pression sera vraisemblablement sur les épaules de la défensive des Cardinals.

PLUS:pc