NOUVELLES
27/10/2012 03:58 EDT | Actualisé 26/12/2012 05:12 EST

Sept Tibétains se sont immolés par le feu cette semaine en Chine

PÉKIN, Chine - Deux autres moines tibétains se sont immolés par le feu pour protester contre l'occupation chinoise, a annoncé samedi l'organisation Free Tibet. Au total, sept Tibétains ont mis fin à leurs jours de cette façon durant la semaine écoulée. Ce bilan hebdomadaire est le plus élevé depuis le début de cette forme de protestation l'année dernière, d'après Free Tibet.

Tsewang Kyab, 23 ans, s'est immolé par le feu vendredi dans l'une des rues principales d'Amuquhu, dans la région de Xiahe, a précisé Free Tibet. Quelques heures avant, un fermier de 24 ans, Lhamo Tseten, s'était également immolé par le feu près d'une base militaire et d'un immeuble du gouvernement chinois à Amuquhu. Selon l'agence de presse officielle Chine nouvelle, il se serait tué près d'un hôpital.

À Xiahe, dans la province de Gansu, un berger, un fermier et un autre homme, tous âgés d'une vingtaine d'années, se sont également immolés par le feu cette semaine.

D'après Free Tibet, une organisation établie à Londres, une soixantaine de Tibétains se sont immolés par le feu depuis mars 2011 pour s'opposer à la présence chinoise, et nombre d'entre eux réclament le retour de leur chef spirituel en exil, le dalaï-lama. Le gouvernement chinois a confirmé certaines immolations, mais pas toutes.

La police offre par ailleurs une récompense de 50 000 yuans à tout informateur qui pourra fournir des renseignements sur les projets d'immolation de certains Tibétains.

Ces protestations surviennent alors que le Parti communiste chinois doit tenir son Congrès dans deux semaines à huis clos, un événement crucial qui n'arrive qu'une fois tous les dix ans.

PLUS:pc