NOUVELLES

Les Eskimos tenteront d'accéder aux éliminatoires contre les Alouettes dimanche

27/10/2012 02:37 EDT | Actualisé 27/12/2012 05:12 EST

MONTRÉAL - Personne chez les Alouettes de Montréal ne s'attend à ce que ce soit facile cette fois-ci contre les Eskimos d'Edmonton.

Le 17 août, après une semaine de repos bien méritée, les Alouettes s'étaient forgés une avance de 28-0 au deuxième quart à Edmonton avant de se diriger vers un gain de 38-25. Ils avaient du même coup refroidi les ardeurs des Eskimos, qui avaient entamé la saison avec une fiche de 4-2.

Les Eskimos (7-9) visiteront donc le stade Percival-Molson dimanche à la recherche d'une victoire qui mettrait la table pour un match éliminatoire contre les Alouettes, qui se sont déjà adjugés le titre dans la section est.

«Peut-être qu'ils devaient l'emporter la première fois qu'ils nous ont affrontés, alors qu'ils étaient à 4-2 et rivalisaient avec des Oiseaux qui avaient un dossier de 3-3, a dit l'entraîneur-chef des Alouettes Marc Trestman. Mais nous ne pouvons offrir une performance comme celle contre les Blue Bombers de Winnipeg (il y a trois semaines), sans intensité, et permettre à un club adverse de venir chez nous et de faire cela.

«Nous avons beaucoup de respect pour les Eskimos. Ils jouent avec beaucoup d'intensité. Et ils ne peuvent se permettre le moindre relâchement. Ça rend les matchs intéressants. Nous devons continuer d'améliorer notre jeu et ressentir la nécessité de l'emporter nous aussi.»

Une victoire des Eskimos confirmerait qu'une équipe effectuera un croisement — ce seront les Eskimos ou les Roughriders de la Saskatchewan — de la section ouest vers la demi-finale de l'Est.

Les Eskimos, qui sont dirigés en attaque par le quart de 39 ans Kerry Joseph, ont encaissé quatre défaites consécutives à Montréal et présentent un dossier de 3-7 à leurs 10 dernières visites dans la métropole. Ils ont compilé une fiche de 2-6 cette saison à l'extérieur du Commonwealth Stadium, tandis que les Alouettes sont 6-2 à domicile.

En dépit du fait que les Oiseaux viennent de récolter deux victoires d'affilée à Toronto et Regina, ils tenteront d'effacer de leur mémoire collective leur dernier départ à domicile. Ils s'étaient alors inclinés 27-22 contre les Blue Bombers, menés par leur deuxième quart réserviste Joey Elliott.

Même s'ils sont assurés du titre dans l'Est, les Alouettes devraient offrir le ballon au vétéran quart Anthony Calvillo pendant toute la partie dimanche. Il devrait cependant obtenir un match de repos la semaine prochaine contre les Blue Bombers, à Winnipeg. C'est le genre de situation qui se répète constamment pour les Alouettes depuis une douzaine d'années déjà.

«J'ai toujours joué lors de la 17e semaine d'activités même si nous avions confirmé notre titre dans l'Est, et je ne vois pas pourquoi ce serait différent cette année», a dit Calvillo.

Le meilleur passeur de l'histoire de la LCF a besoin de 239 verges par la voie aérienne pour atteindre le plateau des 5000 pour la septième fois de sa carrière de 19 saisons.

PLUS:pc