NOUVELLES
27/10/2012 11:48 EDT | Actualisé 27/12/2012 05:12 EST

Le compositeur allemand Hans Werner Henze est décédé à l'âge de 86 ans

BERLIN - Le compositeur allemand Hans Werner Henze est mort samedi à Dresde à l'âge de 86 ans, a annoncé sa maison d'édition, Schott Music. Les causes du décès de cet auteur d'une oeuvre prolifique et variée n'ont pas été précisées.

Il était «l'un des compositeurs les plus importants et les plus influents de notre époque», a souligné Schott Music dans un communiqué.

Né en 1926 à Gütersloh, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Hans Werner Henze a grandi dans l'Allemagne nazie. Il a étudié et commencé sa carrière dans la musique et le théâtre dans l'ancienne RFA, avant de partir vivre en Italie en 1953.

À travers les décennies, le compositeur s'est essayé à des genres musicaux variés. Il a composé de nombreux opéras, dix symphonies, des concertos, des oeuvres de musique de chambre ainsi qu'un requiem.

Ses opéras ont été composés à partir des années 1950, comme «Un médecin de campagne», inspiré d'une nouvelle de Franz Kafka, jusqu'en 2002, avec «L'upupa», le seul opéra où Henze avait écrit son propre livret.

Parmi ses autres oeuvres, on retrouve «Elégie pour jeunes amants», «Les Bassarides» et l'oratorio «Le radeau de la Méduse», dédié à Che Guevara. Il était en outre connu pour ses symphonies, comme la «Symphonie No 9», qu'il avait achevée en 1997, inspirée d'une nouvelle d'Anna Segher, «La septième croix», reflétant ses convictions antifascistes.

En plus de ses activités de compositeur, Hans Werner Henze a enseigné en Autriche, aux États-Unis, à Cuba et en Allemagne. Il a été compositeur en résidence au centre de musical Berkshire de Tanglewood, au Massachusetts, et au Philharmonique de Berlin.

PLUS:pc