NOUVELLES
27/10/2012 10:23 EDT | Actualisé 27/12/2012 05:12 EST

Le Canada exhorte la Birmanie à mettre fin aux violences communautaires

Le Canada a exhorté samedi les bouddhistes et les musulmans "à mettre fin immédiatement à la violence" dans l'ouest de la Birmanie, encourageant le gouvernement birman à "promouvoir la paix".

"Nous exhortons toutes les parties à mettre fin immédiatement à la violence", a déclaré le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird dans un communiqué assurant qu'il était "profondément préoccupé par les nouvelles flambées de violence intercommunale dans l'État Rakhine".

Depuis six jours, un regain de violences a entraîné la mort de 67 personnes et a fait une centaine de blessés dans plusieurs communes de la région.

Des milliers de personnes fuyant les affrontements ont afflué samedi dans la capitale de l'Etat Rakhine Sittwe.

"Il faut de toute urgence que les citoyens de l'État de Rakhine puissent compter sur une solution durable à long terme qui respecte les droits de la personne de l'ensemble de la population, y compris des minorités religieuses", a ajouté M. Baird encourageant le gouvernement birman "à poursuivre ses efforts en vue de promouvoir la paix et la réconciliation dans l'ensemble du pays".

"Les responsables canadiens continueront de surveiller la situation de près", a assuré le chef de la diplomatie canadienne.

Depuis juin, 110 personnes sont mortes dans les affrontements entre bouddhistes de l'ethnie rakhine et Rohingyas --une minorité musulmane considérée par l'ONU comme l'une des plus persécutées au monde-- selon des organisations qui considérant ces chiffres sous-estimés.

amch/mra

PLUS:afp