NOUVELLES
27/10/2012 08:07 EDT | Actualisé 27/12/2012 05:12 EST

Des rebelles syriens affirment détenir un journaliste libanais

Un groupe rebelle du nord de la Syrie a affirmé samedi détenir un journaliste libanais, arguant que ses reportages sur le terrain "n'étaient pas compatibles avec la révolution" syrienne.

Fida Itani travaille pour la chaîne libanaise privée LBCI qui a confirmé sa capture sur son site internet.

Un groupe se faisant appeler "Brigade de la tempête du nord à Azaz", localité de la province d'Alep et frontalière de la Turquie, a revendiqué son arrestation, assurant avoir conclu "après une enquête que le travail du journaliste Fida Itani n'est pas compatible avec la révolution".

"Nous l'avons donc mis en résidence surveillée pour une courte période. Il sera libéré dès que le reste des données demandées à son sujet seront réunies", a précisé le groupe dans un communiqué publié sur sa page Facebook, accompagné d'une photo du journaliste.

Le texte ne précise ni la date ni le lieu exact de sa détention.

"Ses reportages et vidéos ne prouvent pas son implication auprès de groupes hostiles à la révolution, mais son travail journalistique ne lui permet plus de rester dans les zones contrôlées par les révolutionnaires", précise le communiqué.

D'après la LBCI, une chaîne plutôt neutre dans sa couverture du conflit syrien comparé aux autres télévisions libanaises, M. Itani serait aux mains d'Abou Ibrahim, un homme originaire d'Azaz qui s'est fait connaître en enlevant des pèlerins chiites libanais cet été.

La chaîne, qui reprend également le communiqué du groupe rebelle, indique avoir contacté Abou Ibrahim qui a confirmé la capture de M. Itani.

D'après des ONG et des militants, Abou Ibrahim n'est pas un rebelle mais un ancien contrebandier qui se servirait de la révolte pour gagner de l'argent.

L'organisation Reporters sans frontières (RSF) a exprimé dans un communiqué "sa vive inquiétude" et a réclamé la libération de M. Itani "sans délai ni condition". "Le travail des journalistes n'est pas destiné à être +compatible+ avec la vision des forces en présence", selon elle.

ram/fc/tp

PLUS:afp