NOUVELLES
26/10/2012 10:30 EDT | Actualisé 26/12/2012 05:12 EST

Vingt mois de prison pour agression sexuelle sur une patiente de 99 ans

Yves Laplante, l'ex-préposé aux bénéficiaires de l'Hôpital de Hull accusé d'agression sexuelle sur une patiente de 99 ans, écope de 20 mois de prison suivis de trois ans de probation.

Le juge Richard Laflamme a rendu sa décision vendredi matin, au palais de justice de Gatineau. La Couronne et la défense réclamaient conjointement cette sentence.

Yves Laplante avait reconnu sa culpabilité lundi dernier. Il a avoué avoir posé des gestes de nature sexuelle sur la patiente atteinte de la maladie d'Alzheimer.

L'homme a passé 16 jours derrière les barreaux, avant de connaître sa peine.

L'homme de 44 ans, qui travaillait à l'Hôpital de Hull depuis six ans, a été congédié en septembre dernier après que la direction de l'établissement eut installé une caméra de surveillance dans la chambre de la victime.

L'homme trapu, aux cheveux grisonnants, a forcé la patiente à poser sur lui des gestes de nature sexuelle. Le juge a qualifié ceux-ci de « répugnants ».

Yves Laplante a tenu à exprimer ses regrets pour les gestes qu'il a posés. Il s'est excusé auprès de la victime et de sa famille.

Par ailleurs, le tribunal suggère que l'homme puisse séjourner six mois au centre de détention de Percé qui est spécialisé dans les thérapies pour délinquants sexuels.

Après sa sortie de prison, Yves Laplante ne pourra plus jamais se trouver en situation d'autorité envers des personnes vulnérables, ni offrir des soins.

PLUS: