NOUVELLES
26/10/2012 08:45 EDT | Actualisé 26/12/2012 05:12 EST

Une centaine de Roms arrêtés au Québec et en Ontario

Une centaine d'immigrants clandestins, d'origine roumaine en majorité, ont été arrêtés sur une période de deux mois au Québec et en Ontario.

Les autorités canadiennes croient que ces personnes seraient arrivées au pays par l'entremise d'un réseau de trafic de personnes de la région torontoise.

Les personnes arrêtées seraient des Roms qui fuient la persécution en Europe de l'Est.

À Stanstead, en Estrie, les 55 personnes qui ont été arrêtées ont demandé le statut de réfugié.

« Ce sont des gens qui veulent se faire intercepter, puisqu'ils veulent se rapporter aux autorités canadiennes afin de pouvoir demander l'asile », a indiqué Jacqueline Roby, de l'Agence des services frontaliers du Canada.

Selon les informations de Radio-Canada, ce sont des Roms qui étaient attendus à Toronto, mais les autorités refusent de le confirmer.

Certains sont toujours détenus, d'autres ont été relâchés et attendent que l'on se penche sur leur requête.

Le Centre communautaire rom de Toronto nie l'existence d'un réseau de trafiquants et parle plutôt d'un groupe d'amateurs.

Gina Csanyi-Robah, la directrice du centre, explique que les « Roms ont de bonnes raisons de quitter l'Europe parce qu'ils sont persécutés au niveau de l'emploi, de l'éducation, du logement et des soins de santé ».

La police régionale de Durham parle d'un réseau bien organisé. Soixante-sept Roumains ont été appréhendés au début septembre, à l'est de Toronto, pour des vols et des effractions.

« Certains d'entre eux voulaient certainement demeurer dans la clandestinité, mais il se peut que leurs présumées victimes aient été contraintes de commettre des crimes pour payer leurs passeurs », a indiqué Mme Csanyi-Robah.

En avril, des Roms d'origine hongroise ont été arrêtés à Hamilton après avoir exploité des immigrants illégaux sur des chantiers de construction.

Les policiers et les douaniers refusent de faire le lien entre tous ces événements, mais ils n'excluent pas d'autres arrestations.

Avec le reportage de Jean-Philippe Nadeau

PLUS: