NOUVELLES
26/10/2012 06:14 EDT | Actualisé 26/12/2012 05:12 EST

Mulcair ramènerait à 65 l'âge d'admissibilité à la sécurité de la vieillesse

TORONTO, ONTARIO, - Le chef de l'opposition Thomas Mulcair a déclaré vendredi qu'un gouvernement néo-démocrate ramènerait à 65 ans l'âge d'admissibilité aux prestations de Sécurité de la vieillesse, récemment haussée à 67 ans.

Le gouvernement conservateur avait annoncé ce printemps que l'âge d'admissibilité aux prestations de la Sécurité de la vieillesse et du Supplément de revenu garanti serait repoussé de deux ans à compter d'avril 2023.

S'adressant à une assemblée de citoyens à Toronto, Mulcair a affirmé que le NPD annulerait ces changements dès la première année de son mandat, ce qui aiderait les 300 000 personnes âgées canadiennes qui vivent sous le seuil de la pauvreté.

Il a ajouté qu'il renforcerait les Régimes de pensions du Canada et le régime des rentes du Québec et qu'il s'assurerait que les régimes de pensions privés des aînés seraient protégés dans les cas de faillite.

M. Mulcair a également promis que le NPD proposerait un crédit d'impôt pour les aînés qui prennent soin de leurs conjoints, ce qui enlèverait de la pression sur le système de santé.

Un gouvernement fédéral néo-démocrate pourrait aussi jouer un rôle dans un plan national d'assurance-médicaments, en collaboration avec les provinces, a-t-il indiqué.

PLUS:pc