NOUVELLES

Marathon de Francfort - Makau, record et revanche en tête

26/10/2012 03:35 EDT | Actualisé 25/12/2012 05:12 EST

Un an après son record du monde à Berlin, le Kenyan Patrick Makau revient en Allemagne tester sa foulée dimanche au marathon de Francfort, autre parcours roulant où il pourrait grappiller quelques secondes à son chrono de référence (2h03:38.).

"Je pense que si les conditions sont réunies au jour de la course -ma forme, le temps et le rythme des lièvres- le record du monde est possible", a prévenu Makau dès sa première visite des lieux où son compatriote Wilson Kipsang s'est approché de son record l'an dernier.

Un nouvel exploit permettrait à Makau de poursuivre la domination kenyane dans la capitale financière allemande (10 dernières éditions). Et surtout prouver à sa Fédération qu'elle a commis une erreur en ne le retenant pas pour le marathon olympique au profit de Kipsang, rentré bronzé de Londres.

Makau, 27 ans, sera d'autant plus motivé qu'il a suivi sur le petit écran la victoire de son compatriote Geoffrey Mutai (2h04:15.) au marathon de Berlin dont il était le grand absent par choix (financiers?) de son entourage.

Sur le tracé plat de Francfort, l'opposition ne manquera pas avec pas moins de six coureurs sous les 2h08, dont le trio composé des Ethiopiens Yemane Tsegay, vainqueur à Boston en avril dernier (2h04:48.), et Bazu Worku, jeune étoile montante (22 ans), ainsi que le Kenyan Albert Matebor.

Avec un record du monde inaccessible (2h15:25.), les dames se contenteront de viser la barre des 2 h 20 min, soit deux minutes de moins que l'actuel record du parcours. Cette mission reviendra principalement aux Ethiopiennes Bezunesh Bekele, qui pointe à une demi-minute de cette marque, et Mamitu Daska, la tenante du titre.

sg/jcp

PLUS:afp