NOUVELLES
26/10/2012 05:10 EDT | Actualisé 25/12/2012 05:12 EST

Des violences interethniques font plus de 100 morts au Myanmar

Au moins 112 personnes ont été tuées et près de 2000 maisons ont été détruites dans des violences interethniques depuis le début de la semaine dans l'ouest du Myanmar, selon un responsable du gouvernement local.

Environ 75 000 personnes sont toujours logées dans des camps de réfugiés en raison des affrontements entre l'ethnie bouddhiste rakhine et la communauté musulmane rohingya, dans la province de l'État Rakhine. En juin dernier, de violents heurts avaient déjà fait près de 100 morts.

Les violences ont poussé les autorités a déclarer un couvre-feu dans certaines régions, mais les tensions restent élevées. Le gouvernement n'a toujours pas réussi à trouver une solution à long terme autre que de séparer les deux communautés, qui sont en conflit depuis longtemps.

Les Nations Unies ont lancé un appel au calme et craignent que ces tensions fassent échouer les réformes entreprises par le nouveau régime birman, tandis que les États-Unis ont demandé aux autorités du Myanmar d'agir immédiatement afin de mettre un terme aux agressions.

Les 800 000 Rohingyas sont privés de nationalité et considérés par les autorités birmanes comme des immigrés illégaux du Bangladesh voisin.

PLUS: