NOUVELLES
26/10/2012 10:39 EDT | Actualisé 26/12/2012 05:12 EST

Berlusconi condamné à quatre ans de prison en première instance

La justice italienne a condamné vendredi l'ancien président du Conseil Silvio Berlusconi à quatre ans de prison pour évasion fiscale dans l'affaire Mediaset, mais sa peine a été ramenée à un an, en application d'une loi de 2006.

L'ancien chef du gouvernement italien, âgé de 76 ans, fera probablement appel, ce qui suspendra l'exécution de la peine jusqu'à la décision sans appel de la justice.

Le tribunal de Milan accusait les responsables de l'empire audiovisuel de Berlusconi, Mediaset, d'avoir organisé un système permettant d'acheter les droits de diffusion des films américains pour son réseau de télévision grâce à des paradis fiscaux, et d'avoir par la suite gonflé les prix des droits télévisés, réalisant un bénéfice de 250 millions d'euros.

La justice lui reproche également d'avoir fait de fausses déclarations pour échapper aux impôts. C'est la première fois que Silvio Berlusconi est condamné par la justice italienne.

Ce procès, qui avait débuté en juillet 2006, avait été suspendu à cause d'une loi assurant l'immunité à Silvio Berlusconi alors qu'il était encore chef du gouvernement italien. Cette loi a depuis été invalidée par la Cour constitutionnelle.

L'ancien président du Conseil a été jugé à plusieurs reprises pour différentes affaires, mais a toujours nié les faits qui lui étaient reprochés et affirme que les poursuites étaient politiquement motivées.

Cette décision intervient 48 h après que Silvio Berlusconi eut annoncé qu'il ne se présenterait pas aux prochaines élections. Il devrait être également fixé sur son sort prochainement dans l'affaire du « Rubygate », dans laquelle il est accusé d'avoir eu des relations sexuelles rémunérées avec une mineure et d'avoir abusé de son pouvoir pour avoir fait libérer la jeune femme alors qu'elle avait été arrêtée par la police pour un vol présumé.


Associated Press

PLUS: