NOUVELLES
26/10/2012 12:37 EDT | Actualisé 26/12/2012 05:12 EST

Amnesty international inquiète de l'état de santé de Nasrin Sotoudeh

Amnesty International a fait part vendredi de son inquiétude quant à l'état de santé de l'avocate iranienne des droits de l'Homme Nasrin Sotoudeh, prix Sakharov pour la Liberté de pensée 2012, en grève de la faim depuis 10 jours.

Agée de 47 ans, Mme Sotoudeh, en détention depuis septembre 2010, a été transféré lundi au centre médical de la prison d'Evin à Téhéran, annonce l'organisation dans un communiqué.

L'avocate a entamé cette grève de la faim suite à la décision des autorités de lui interdire les visites en face-à-face avec son fils de cinq ans et sa fille de 13 ans, qu'elle ne peut plus voir qu'à travers une vitre.

Selon Amnesty, les autorités ont pris cette mesure il y a trois mois après avoir découvert que Mme Sotoudeh avait utilisé un mouchoir pour rédiger sa défense en vue d'une prochaine audience.

"Les autorités iraniennes ont imposé à sa fille une interdiction de voyager et ont gardé en détention son mari une nuit en réaction à la campagne de mobilisation pacifique qu'il mène en sa faveur", ajoute le communiqué.

Grandes figure de la défense des droits de l'Homme en Iran, Mme Sotoudeh a remporté vendredi le prix Sakharov du Parlement européen pour la liberté de pensée, conjointement avec son compatriote le cinéaste Jafar Panahi.

Elle a été condamnée en janvier 2011 à 11 ans de prison et 20 ans d'interdiction d'exercer son métier d'avocate.

tg/fc

PLUS:afp