NOUVELLES
25/10/2012 11:29 EDT | Actualisé 25/12/2012 05:12 EST

USA: plus de 80 grands patrons appellent à agir "d'urgence" contre la dette (presse)

Plus de 80 grands patrons américains, dont ceux de Boeing ou de Microsoft, ont appelé à régler d'"urgence" le problème de la dette publique des Etats-Unis qui menacerait la "sécurité" du pays, dans une lettre ouverte citée jeudi par le Wall Street Journal (WSJ).

"Les dirigeants politiques doivent admettre que notre dette croissante est une menace pour le bien-être économique et la sécurité des Etats-Unis", écrivent-ils dans un appel commun rédigé, selon le WSJ, à l'initiative de l'organisation indépendante Fix The Debt ("Réglons la dette").

Ni cette organisation ni les entreprises contactées par l'AFP n'ont toutefois publié directement cette lettre ouverte, ou confirmé leur participation à cette démarche.

"Il est urgent et crucial qu'un plan soit mis en place pour régler le problème de la dette américaine" qui dépasse les 16.000 milliards de dollars, ajoutent ces grands patrons à moins de deux semaines de l'élection présidentielle américaine et alors qu'une impasse budgétaire se profile aux Etats-Unis.

Faute d'accord au Congrès, un certain nombre de mesures de relance et de réductions d'impôt prendront fin au 1er janvier alors qu'entreront en vigueur des baisses automatiques des dépenses publiques, faisant craindre un "mur budgétaire" ("fiscal cliff").

"Un plan efficace doit stabiliser la part de la dette dans notre économie et l'orienter à la baisse", assurent ce groupe de PDG où figurent notamment, selon le WSJ, les patrons de Bank Of America, JPMorgan, General Electric ou Motorola.

D'après eux, tout plan d'action devra toutefois être mis en place "graduellement" afin de protéger la "fragile reprise économique" et donner suffisamment de temps pour s'adapter aux "changements dans le budget fédéral".

Ces grands patrons recommandent notamment de réformer les systèmes d'assurance-maladie (Medicare et Medicaid) afin de "contenir" leur coût et appellent à une "réforme globale" de la fiscalité qui réduirait les taux d'imposition tout en élargissant l'assiette.

Plusieurs grands patrons se sont récemment inquiétés de la situation budgétaire aux Etats-Unis qui risque de faire replonger le pays dans la récession et a commencé à affecter leurs résultats financiers.

jt/sl/mdm

PLUS:afp