NOUVELLES
25/10/2012 02:28 EDT | Actualisé 25/12/2012 05:12 EST

Netanyahu et Lieberman font liste commune aux législatives en Israël (officiel)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le chef de la diplomatie Avigdor Lieberman ont annoncé jeudi soir qu'ils feraient liste commune aux législatives du 22 janvier.

Les deux dirigeants ont indiqué que, sans fusionner, leurs partis respectifs, le Likoud (droite) et Israël Beiteinou (droite nationaliste), présenteront une liste commune au prochain scrutin.

"Israël a besoin d'unifier ses forces pour gouverner et faire face aux défis sécuritaires et économiques (...) Le Likoud et Israël Beiteinou présenteront donc ensemble une liste commune au prochain scrutin pour laquelle il faudra déposer un seul bulletin" dans les urnes, a affirmé M. Netanyahu à la presse.

"Israël a besoin d'une coalition gouvernementale forte s'appuyant sur une liste politique se fondant sur une coopération authentique (...) Nous demandons à l'opinion de nous appuyer pour renforcer l'Etat, et je demande un mandat clair afin de pouvoir m'occuper de l'essentiel", a-t-il ajouté.

M. Lieberman a de son côté indiqué qu'en faisant liste commune avec le Likoud, il entendait "contribuer à la stabilité du prochain gouvernement".

"De facto, nous avons d'ores et déjà ainsi instauré un changement du système politique, qui assurera la stabilité" du pouvoir, a-t-il insisté.

Le Likoud compte actuellement 28 députés et Israël Beiteinou 15, sur un total de 120 au Parlement. Selon les sondages, les deux formations devraient plus ou moins se maintenir voire se renforcer au prochain scrutin.

MM. Netanyahu et Lieberman ont secrètement mené leurs tractations avant d'annoncer cette alliance surprise qui leur permettra presque à coup sûr de former un bloc politique à même de dessiner la prochaine coalition gouvernementale.

Le Parlement israélien a voté sa dissolution le 15 octobre et convoqué des législatives anticipées pour le 22 janvier 2013, un scrutin dont M. Netanyahu est grand favori dans un climat de tensions régionales.

ChW/sbh

PLUS:afp