NOUVELLES
25/10/2012 11:41 EDT | Actualisé 25/12/2012 05:12 EST

Coca-Cola va supprimer 172 postes en France

PARIS - Coca-Cola va supprimer 172 postes en France, a appris à Sipa un de ses délégués syndicaux. Une porte-parole de l'entreprise en France a soutenu qu'il s'agit d'un «plan de réorganisation de ses fonctions commerciales».

Les sept bureaux régionaux de Coca-Cola Entreprise situés à Rennes, Lille, Bordeaux, Lyon et Vitrolles sont concernés par ce plan.

La porte-parole de l'entreprise a fait valoir qu'«aucun salarié des usines en France ne sera touché».

En septembre 2011, alors que la France adoptait une taxe sur les boissons gazeuses, Coca-Cola avait menacé de suspendre un investissement de 17 millions d'euros dans une usine des Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône).

Cette menace avait soulevé un tollé. À tel point que la marque américaine s'était ensuite ravisée.

Cette fois, l'entreprise soigne sa communication. Alors que la France est balayée par une vague de plans sociaux (Peugeot, Sanofi, Alcatel, Petroplus ou Arcelor-Mittal), Coca-Cola rappelle avoir investi «300 millions d'euros entre 2007 et 2011 en France et 75 millions d'euros supplémentaires en 2012».

«Plus de 90 pour cent des boissons que nous vendons en France sont produites dans l'une des nos cinq usines (...). C'est donc un Coca-Cola made in France», prévient le groupe à l'adresse du ministre du Redressement productif, qui a récemment relancé le débat.

L'annonce de cette nouvelle réorganisation agace les organisations syndicales. «Il y a un mois seulement, Coca-Cola nous annonçait la délocalisation des services de comptabilité en Bulgarie, entrainant la suppression de 38 postes, dont 29 en contrats à durée indéterminée», fait valoir à Sipa Christian Jurcenoks, délégué syndical CFDT.

PLUS:pc