Place au cinéma! ... Cloud Atlas, Le torrent, Le rêve de Marika, À perdre la raison, Camille redouble, Silent Hill - Revelation, The Gladiators, À la poursuite de Mavericks... Voici les résumés et critiques des nouveaux films dans les salles du Québec cette semaine.

Loading Slideshow...
  • À PERDRE LA RAISON (3)

    <strong>Belgique. 2012. 111 min.</strong> Drame de Joachim Lafosse avec Émilie Dequenne, Niels Arestrup, Tahar Rahim, Stéphane Bissot, Mounia Raoui, Redouane Behache. Murielle, institutrice en début de carrière, et Mounir, étudiant en médecine d'origine marocaine, s'aiment et décident, malgré un manque de ressources, de se marier. Pour bien faire, le docteur André Pinget, père adoptif de Mounir, qui a conclu un mariage blanc avec la soeur aînée de ce dernier, offre au couple de s'installer chez lui et prend le jeune homme comme assistant à son cabinet. Toutefois, au fil des ans et des naissances, les relations deviennent tendues au sein du trio. La jeune femme, qui se sent alors étouffée par son rôle de mère et par la dépendance matérielle de son ménage envers le médecin, sombre dans une dépression qui va l'amener à poser un geste irréparable. Au moyen de fines observations psychologiques et d'une réalisation sobre et précise, Joachim Lafosse (ÉLÈVE LIBRE) démonte subtilement les mécanismes ayant mené à un terrible drame familial qui a récemment secoué la Belgique. Le jeu à fleur de peau d'Émilie Dequenne, et celui plus glacial de Niels Arestrup, rendent cette histoire encore plus troublante.

  • CAMILLE REDOUBLE (4)

    <strong>France. 2012. 115 min.</strong> Comédie fantaisiste de Noémie Lvovsky avec Noémie Lvovsky, Samir Guesmi, Judith Chemla, India Hair, Julia Faure, Yolande Moreau, Michel Vuillermoz. Alors qu'elle se rend chez son amie du lycée, qui l'attend pour fêter le nouvel an de 2008, Camille Vaillant s'arrête dans une bijouterie afin de faire couper son alliance, histoire de marquer sa séparation définitive avec son mari Éric, qui la quitte pour une femme plus jeune. L'actrice de série Z, mère d'une fille de 23 ans, en profite pour faire réparer sa montre-bracelet, qu'elle possède depuis l'adolescence. Le facétieux bijoutier s'exécute, mais en retardant d'une seconde le mécanisme de la montre. Plus tard chez sa copine, Camille, qui aime un peu trop la bouteille, s'évanouit juste avant les douze coups de minuit. Elle se réveille le lendemain matin à l'hôpital, mais en 1985, auprès de ses parents bien-aimés, qui la perçoivent comme une adolescente malgré son physique d'adulte. En compagnie de ses anciennes amies, Camille croise de nouveau Éric, mais s'efforce cette fois de l'éviter, connaissant l'issue malheureuse de leur union. En vain. Parallèlement, elle tente de renverser le cours du destin de sa mère atteinte d'un cancer. À travers cet agréable PEGGY SUE GOT MARRIED à la française, la réalisatrice et comédienne Noémie Lvovsky (OUBLIE-MOI, LES BEAUX GOSSES) formule une réflexion douce-amère sur le destin, l'amour et les regrets de l'adolescence, portée par une mise en scène souple, à l'occasion fantaisiste. Dans le rôle-titre, Lvovsky se révèle vive et extrêmement attachante.

  • À LA POURSUITE DE MAVERICKS (Chasing Mavericks) (5)

    <strong>États-Unis. 2012. 116 min.</strong> Drame sportif de Curtis Hanson et Michael Apted avec Jonny Weston, Gerard Butler, Elisabeth Shue, Abigail Spencer, Leven Rambin, Taylor Handley. Santa-Cruz, Californie, début des années 1990. Sans père et négligé par sa mère alcoolique, Jay Moriarity s'entraîne au surf depuis l'enfance. Un jour, il apprend que Frosty Heston, son voisin et idole, appartient à un groupuscule clandestin de surfeurs qui se réunissent pour défier les Mavericks de Half-Moon Bay, les vagues les plus hautes et les plus dangereuses du monde, qui déferlent parfois à quelques kilomètres de Santa Cruz. Jay s'efforce alors de convaincre Frosty de l'entraîner afin qu'il puisse se joindre à eux. Père aimant mais mari négligent d'une femme très compréhensive, le bourru champion surfeur accepte le défi, mais en imposant ses conditions. Sous sa gouverne, le jeune trompe-la-mort amorce un entraînement intensif et brutal qui, tout en l'isolant encore davantage de ses compagnons de classe et de la fille dont il est secrètement amoureux, le rapproche de son rêve de défier les légendaires Mavericks. Les images époustouflantes de la mer qui se déchaîne, captées par une caméra nerveuse, ne suffisent pas à balayer les clichés et les archétypes qui meublent ce manuel de croissance personnelle sur lequel Curtis Hanson (8 MILE) et Michael Apted (GORILLAS IN THE MIST) se sont cassé les dents. Les interprètes convaincus sauvent leur peau, sans plus.

  • UN CHINOIS TOMBE DU CIEL (El Chino) (4)

    <strong>Argentine. 2011. 98 min.</strong> Comédie de Sebastian Borensztein avec Ricardo Darin, Ignacio Huang, Muriel Santa Ana, Enric Rodriguez, Ivan Romanelli, Vivian El Jaber. Roberto, un vieux garçon solitaire, partage son temps entre sa petite quincaillerie de Buenos Aires et son petit appartement adjacent, où il consacre son temps de loisir à collectionner des coupures de journaux rapportant des morts inusitées. Lorsqu'il sort le dimanche, c'est pour aller fleurir la tombe de ses parents. Bien qu'il soit conscient de l'intérêt que lui porte une jolie voisine, Roberto ne fait rien pour l'encourager. Un jour qu'il déjeune à proximité de l'aéroport, Jun, un jeune Chinois désemparé à la recherche de son oncle, lui demande son aide. À contrecoeur, Roberto le conduit à l'ambassade chinoise. Lourdeur administrative oblige, le quincailler misanthrope se voit contraint de l'héberger pour quelques jours. Bien que les deux hommes ne parlent pas la même langue, une amitié finit par se nouer entre eux. Ce récit chaleureux, en équilibre entre drame et humour, relate tout à la fois la naissance d'une amitié que la renaissance d'un homme. Des redites et invraisemblances plombent l'histoire, mais le rythme allègre et quelques touches fantaisistes dynamisent l'ensemble. La distribution attachante est dominée par l'excellent Ricardo Darín (DANS SES YEUX).

  • CLOUD ATLAS (4)

    <strong>Allemagne. 2012. 172 min</strong>. Chronique de Tom Tykwer, Andy Wachowski et Lana Wachowski avec Tom Hanks, Halle Berry, Jim Broadbent, Jim Sturgess, Ben Whishaw, Doona Bae, Hugo Weaving, Hugh Grant, James D'Arcy, Susan Sarandon. Les destins interreliés d'un jeune notaire faisant une difficile traversée du Pacifique en 1849, d'un musicien ambitieux engagé comme assistant d'un illustre compositeur en 1936, d'une journaliste flairant un complot des pétrolières en 1973, d'un vieil éditeur tentant de s'évader de la maison de retraite où on l'a enfermé en 2012, d'une serveuse clonée interrogée pour activités révolutionnaires dans la Corée de 2144 et d'un gardien de chèvres fruste contraint d'héberger une visiteuse d'une civilisation plus avancée dans le Hawaii post-apocalyptique. Tom Tykwer (RUN LOLA RUN) et les Wachowsky (THE MATRIX) unissent leurs talents créatifs pour cette adaptation ambitieuse et spectaculaire du roman de David Mitchell, qui entremêle avec virtuosité six récits aux genres très contrastés, dont la densité narrative risque toutefois de perdre le spectateur. Des acteurs doués s'amusent à incarner de multiples personnages.

  • FUN SIZE (5)

    <strong>États-Unis. 2012. 86 min.</strong> Comédie de Josh Schwartz avec Victoria Justice, Jackson Nicoll, Jane Levy, Thomas Mann, Chelsea Handler, Thomas Middleditch, Thomas McDonell. Alors qu'elle s'apprêtait à se rendre à une soirée d'Halloween chez le séduisant Aaron, Wren est contrainte par sa mère de garder son petit frère Albert. Lorsque celui-ci file à l'anglaise durant la tournée des maisons du voisinage, Wren et sa meilleure amie April demandent à deux camarades de classe maladroits de se lancer avec elles à la recherche du gamin, muet depuis le décès de son père survenu un an auparavant. À bord de l'automobile empruntée sans leur permission à la mère de l'un d'eux, le quatuor sillonne les rues du quartier peuplées de durs à cuire. Pendant ce temps, l'enfant, qui circule incognito dans son costume de Spider-Man, rencontre un commis de dépanneur qui le prend sous son aile. Réunis chez Aaron, Wren et ses amis apprennent qu'Albert est retenu captif par un sinistre individu. Carburant à l'humour grossier, ce scénario mince prétexte à une suite de scènes rocambolesques est sauvé du désastre par la réalisation vivante de Josh Schwartz. La mollassonne Victoria Justice semble égarée au milieu d'une distribution cabotinant à coeur joie.

  • GAZELLE

    <strong>France. 2012. 108 min.</strong> Drame biographique de Jean-François Pignon avec Jean-François Pignon, Jean-Claude Adelin, Sylvie Pignon. En 1980, pour son douzième anniversaire, Jean-François Pignon reçoit de ses parents agriculteurs une jument. Baptisée Gazelle, cette bête extrêmement attachante et obéissante fera naître en son jeune maître sa vocation de dresseur de chevaux.

  • HELLBOUND? (4)

    <strong>Canada. 2012. 85 min.</strong> Documentaire de Kevin Miller. Les bons au paradis, les autres en enfer, pour l'éternité! Si cette vue de l'esprit prédomine, le concept même d'enfer reste trouble. Au moyen de différents témoignages, le réalisateur tente de mieux le comprendre. Par une argumentation solide et diversifiée au plan idéologique, ce documentaire démontre de façon convaincante l'impact de l'enfer, et plus largement des religions qui en défendent l'idée, dans nos sociétés contemporaines. Cela dit, la réalisation télévisuelle, ainsi que l'abus d'une musique dramatisante, enlèvent un peu de poids à la thèse.

  • THE LAST GLADIATORS (4)

    <strong>États-Unis. 2011. 96 min.</strong> Documentaire de Alex Gibney. Il a joué pendant treize ans pour le Canadien de Montréal. Chris Nilan appartient aujourd'hui à une espèce disparue: les hommes forts, pour qui patin rime avec coups de poings. Ce film raconte sa gloire et sa chute, en parallèle avec celles d'autres bagarreurs comme lui. A priori, ce film peut sembler un peu anecdotique dans la carrière du réalisateur de TAXI TO THE DARK SIDE. Or, à travers l'histoire prenante d'un athlète déchu, Alex Gibney traite avec intelligence d'un sujet universel - la gestion de la violence par les individus - qui parcourt toute son oeuvre. L'implication généreuse de Nilan ajoute un complément d'âme à l'affaire.

  • LE RÊVE DE MARIKA (I Am Not a Rock Star)

    <strong>Canada. 2011. 85 min.</strong> Documentaire de Bobbi Jo Krals. Portrait de Marika Bournaki, pianiste classique montréalaise de renommée internationale, filmé sur une période de huit ans: des doutes artistiques de la préadolescence jusqu'au difficile passage à l'âge adulte, en passant par les premiers émois amoureux.

  • SILENT HILL - REVELATION (Silent Hill - Revelation)

    <strong>États-Unis. 2012. 94 min.</strong> Drame d'horreur de Michael J. Bassett avec Adelaide Clemens, Sean Bean, Radha Mitchell, Carrie-Anne Moss, Kit Harington, Malcolm McDowell, Deborah Kara Hunger. Hantée par des cauchemars depuis l'enfance, une adolescente dont le père vient de disparaître mystérieusement se retrouve plongée dans une réalité parallèle peuplée de démons, où elle fait d'étonnantes et troublantes découvertes.

  • LE TORRENT (4)

    <strong>Canada. 2012. 153 min.</strong> Drame de Simon Lavoie avec Victor Andrés Trelles Turgeon, Laurence Leboeuf, Dominique Quesnel, Anthony Therrien, Marco Bacon. Le Québec rural, dans les années 1920. François, un garçon timide mais brillant, habite une cabane au fond des bois avec sa mère Claudine, paysanne autoritaire et misanthrope. Leur existence austère, isolée de tous, est ponctuée par les nombreux châtiments corporels que cette femme acariâtre fait subir à son fils, qu'elle destine à la prêtrise. S'opposant farouchement à ce destin tracé par sa mère, François provoque une violente dispute à l'issue de laquelle il devient sourd. Peu de temps après, Claudine meurt dans des circonstances atroces, laissant le jeune homme complètement seul, enfoncé encore plus profondément dans son monde intérieur. Sa rencontre avec Amica, une belle Amérindienne achetée à son compagnon colporteur, le sort de son isolement. Mais leur cohabitation se révèle difficile. Le réalisateur du DÉSERTEUR poursuit son exploration de la psyché québécoise à travers cette adaptation respectueuse et maîtrisée, quoiqu'atténuée par quelques digressions laborieuses, d'un texte fondateur dans l'oeuvre d'Anne Hébert. La somptueuse mise en images de la nature distingue cet opus sensible et austère, soutenu par d'excellents interprètes.

  • V/H/S

    <strong>États-Unis. 2012. 116 min.</strong> Drame d'horreur de David Bruckner, Glenn McQuaid, Radio Silence, Joe Swanberg, Ti West et Adam Wingard avec Calvin Reeder, Hannah Fierman, Joe Swanberg, Norma C. Quinones, Helen Rogers, Chad Villella. Dans une baraque perdue au milieu de nulle part, des criminels s'emploient à visionner une quantité phénoménale de cassettes VHS, farcies d'images souvent terrifiantes, afin de retrouver un précieux film vivement recherché par leur commanditaire.