NOUVELLES
25/10/2012 02:17 EDT | Actualisé 25/12/2012 05:12 EST

Accalmie dans les combats entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza

JÉRUSALEM - Les tirs de roquettes et de mortiers lancés par les combattants du Hamas dans la bande de Gaza se sont arrêtés dans la nuit du mercredi au jeudi, à l'exception d'un projectile tombé sur le sud d'Israël jeudi matin, sans provoquer de dégâts. Les dernières frappes israéliennes sur le territoire palestinien remontent à mercredi matin, selon une source militaire. Les violences se sont dissipées à l'occasion de la fête musulmane de l'Aïd al-Adha.

Après des semaines de violences, les combats se sont intensifiés mardi soir lors de frappes israéliennes menées en représailles à des tirs de roquettes et de mortiers à partir du territoire palestinien. Le lendemain, près de 80 roquettes et obus de mortiers sont tombés sur le sud d'Israël. L'État hébreu a riposté par quatre raids aériens sur la bande de Gaza.

Quatre Palestiniens, dont trois combattants du Hamas, ont été tués, tandis que deux travailleurs étrangers ont été grièvement blessés en Israël.

Les deux camps ont confirmé que l'intervention de l'Égypte avait été décisive pour l'apaisement des combats.

Les forces de sécurité égyptiennes affichent une «habilité impressionnante» pour discuter avec les combattants palestiniens et leur faire comprendre que c'est «dans leur intérêt de ne pas attaquer (Israël)», a déclaré jeudi un responsable de la défense israélienne, Amos Gilad, sur la radio de l'armée.

Le porte-parole du Hamas, Ayman Taha, a quant à lui précisé que l'Égypte contribuait à contenir les velléités de l'État hébreu. «Nous allons respecter le calme si l'occupation ne progresse pas», a-t-il déclaré. «Nous l'avons dit aux services de renseignement égyptiens par téléphone.»

PLUS:pc