NOUVELLES

USS Cole: l'audience ajournée à Guantanamo à cause de l'ouragan Sandy

24/10/2012 04:18 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

Le tribunal militaire de Guantanamo a ajourné son audience mercredi dans l'affaire de l'attentat de l'USS Cole, à cause de l'ouragan Sandy qui approche et perturbe les retransmissions, a-t-on appris auprès du Pentagone.

La retransmission de l'audience sur la base militaire de Fort Meade (Maryland, est), mais aussi sur place, a été interrompue vers 15H30 (19H30 GMT) pendant une suspension d'audience et le juge a décidé d'ajourner l'audience jusqu'à jeudi 11H00 (15H00 GMT), a annoncé un porte-parole du Pentagone.

L'ouragan Sandy, de catégorie 1 sur l'échelle Saffir-Simpson qui en compte cinq, se dirigeait droit vers la Jamaïque et l'est de Cuba, où se trouve la base navale américaine, qu'il devait atteindre dans la nuit de mercredi à jeudi, selon le Centre national américain des ouragans.

A Guantanamo, des fortes pluies et des vents soufflant à plus de 50 noeuds sont attendus au cours des prochaines 48 heures. Les liaisons par bateaux et ferries ont été interrompues en prévision des intempéries, tandis que les commerces, les plages, les routes et les services seront fermés à partir de 18H30 (19H30 GMT), selon un communiqué de la base navale.

Selon la force des intempéries, l'audience du cerveau présumé de l'attentat contre l'USS Cole pourrait ne pas reprendre comme prévu jeudi matin, car elle se tient dans un tribunal en tôle, dans lequel les débats pourraient être rendus inaudibles par les averses, selon les observateurs.

En août, les audiences des accusés du 11-Septembre avaient été reportées à octobre, et les avocats, les procureurs et les journalistes avaient été évacués en raison d'un ouragan qui s'était abattu sur l'île.

Devant le juge, le Saoudien Abd-al-Rahim Nachiri, 47 ans, a dénoncé mercredi matin les "chaînes", les "agressions" et les "attaques" qu'il est selon lui contraint de supporter dans la prison de Guantanamo. Il encourt la peine de mort pour l'attentat contre le navire américain USS Cole en 2000 au Yémen, qui avait fait 17 morts, et contre le pétrolier français MV Limburg qui avait fait un mort en 2002 à Aden.

chv/mdm

PLUS:afp