DIVERTISSEMENT
24/10/2012 03:25 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

Raymond Depardon en clôture des Rencontres du documentaire à Montréal

AP
Director Raymond Depardon takes a photo during a photo call for Journal de France at the 65th international film festival, in Cannes, southern France, Tuesday, May 22, 2012. (AP Photo/Lionel Cironneau)

MONTRÉAL - La première nord-américaine de «Journal de France», du documentariste français Raymond Depardon («La Vie moderne») et de sa compagne Claudine Nougaret clôturera les 15es Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM).

L'événement s'ouvrira le 7 novembre, avec la présentation par l'essayiste canadien Peter Mettler de son odyssée cinématographique «The End of Time», pour se poursuivre jusqu'au 18 novembre.

Selon ce qui a été annoncé mercredi, il y aura au menu une centaine de films en provenance de 38 pays.

Pour célébrer leurs 15 ans, l’équipe des RIDM a décidé d’ouvrir ses portes à des programmateurs invités.

Quinze personnalités marquantes de la vie culturelle canadienne et internationale ont ainsi choisi un documentaire qui a marqué leur vie.

Les Rencontres présenteront notamment les documentaires favoris de Philippe Falardeau, Gael García Bernal, Frederick Wiseman, Agnès Varda, Lou Reed, Gilles Jacob et Philip Glass.

Quatorze longs métrages internationaux sont en compétition pour le Grand prix, le Prix Image et le Prix Montage.

Lucien Castaing-Taylor et Véréna Paravel proposeront en compétition «Leviathan», un film tourné sur un bateau de pêche industrielle avec une douzaine de caméras numériques.

Le documentaire onirique «Ex Press» de Jet Leyco doit proposer une balade hantée au cœur d’un chemin de fer traversant la jungle philippine.

L’actualité est aussi au cœur de cette sélection, avec «Comme si nous attrapions un cobra d’Hala Alabdalla», sur la caricature politique en Syrie et en Égypte, et «74 (La reconstitution d’une lutte)» de Raed et Rania Rafei, sur une révolte étudiante au Liban.

Le cinéaste Régis Sauder («Nous», «Princesses de Clèves») est de retour avec «Être là», portrait de femmes psychiatres travaillant en prison.

Côté production québécoise et canadienne, Rodrigue Jean («Hommes à louer») et Hubert Caron-Guay présentent aux Rencontres «L’État du monde», une mosaïque d'individus vivant l'exclusion à Montréal.

Sylvain L’Espérance proposera «Sur le rivage du monde», un huis clos d'exilés malheureux au coeur de Bamako.

Dix courts et huit moyens métrages viennent compléter la compétition officielle.

La section «Présentations spéciales» inclura notamment «Agnès de ci de là Varda» d'Agnès Varda, le documentaire-fiction d’Apichatpong Weerasethakul présenté à Cannes cette année, «Mekong Hotel», et «Le Nord au coeur» du réalisateur québécois Serge Giguère («Le roi du drum», «À force de rêves»).