NOUVELLES
24/10/2012 03:42 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

Quinze morts dans des attaques en Irak

Quinze personnes, dont six fonctionnaires, ont été tuées mercredi dans des attaques dans le centre et le nord de l'Irak, à quelques jours de la fête musulmane d'Al-Adha, selon des sources médicales et de la sécurité.

Dans l'attaque la plus meurtrière, six employés d'une usine de l'Etat fabriquant des pièces détachées de voitures ont été tués par balle au moment où ils rentraient chez eux, ont indiqué un capitaine de police et un responsable du ministère de l'Intérieur.

L'attaque a eu lieu aux alentours de 16H00 (13H00 GMT) dans la ville de Mishahada, à 30 kilomètres au nord de Bagdad, selon les responsables qui s'exprimaient sous couvert de l'anonymat.

A Falloujah, à l'ouest de Bagdad, l'explosion d'une voiture piégée près de la maison du père du ministre des Finances Rifaa al-Issawi, a tué deux policiers et deux civils, a indiqué le lieutenant-colonel Yassin Dawish.

Le père du ministre est sorti sain et sauf de l'attaque, mais quatre autres personnes ont été blessées, dont trois policiers qui gardaient la maison, a précisé le Dr Assim al-Hamdani.

Dans l'ouest de Bagdad, des hommes armés ont ouvert le feu à un check-point militaire du quartier résidentiel huppé de Mansour, avant de faire détoner une bombe à l'arrivée de la police sur les lieux, a affirmé un responsable du ministère de l'Intérieur.

Au moins un soldat est mort dans la première attaque, et trois autres ont été blessés dans l'explosion qui a suivi, ont précisé le responsable et un médecin.

Dans la ville pétrolière de Kirkouk que se disputent le gouvernement central et les autorités du Kurdistan autonome, l'explosion d'une bombe posée sur le bord d'une route a tué un enfant et blessé deux autres personnes, selon un responsable de la sécurité et un médecin de l'hôpital local.

Un policier a aussi été tué par une bombe posée sur le bord de la route dans le village de Ko Soulaiman.

Deux civils ont également péri lorsqu'un homme armé a ouvert le feu sur eux alors qu'ils conduisaient dans la ville de Kazaniyah, située dans la province de Diyala, au nord de Bagdad, selon des responsables de la sécurité et de la santé locaux.

Ces dernières violences interviennent quelques jours avant le début vendredi de la fête d'Al-Adha. Les jours qui précèdent la fête annuelle sont souvent marqués par une montée en flèche des violences.

Mercredi est la journée la plus meurtrière du mois d'octobre.

Au moins 36 personnes sont mortes depuis dimanche, plus que durant les deux premières semaines du mois, selon un bilan compilé par l'AFP.

Les violences ont fortement diminué en Irak depuis le pic atteint en 2006/2007, mais les attentats restent fréquents, notamment à Bagdad et au nord de la capitale. Depuis juin, plus de 250 personnes périssent chaque mois dans ces violences, selon un bilan compilé par l'AFP.

bur-psr/tg/feb

PLUS:afp